Marchés français ouverture 3 h 46 min
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 747,24
    -478,84 (-1,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,0529
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    18 612,23
    -124,21 (-0,66 %)
     
  • BTC-EUR

    16 057,71
    -369,08 (-2,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,01
    -6,14 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     

Transition énergétique: à Angers, l'intelligence artificielle fait la chasse au gaspillage

L’agglomération investit près de 180 millions pour rénover ses équipements et mieux piloter sa consommation d’énergie grâce à l’intelligence artificielle.

Qu’il pleuve ou qu’il vente, les ouvriers d’Equans se démènent pour tenir le planning. Ils ont encore deux ans pour changer 30.000 lampadaires de l’agglomération d’Angers: les mâts, les ampoules, les lanternes et même les câbles si nécessaire. Des travaux dans toute la ville, qui font râler les passants… "Mais c’est pour la bonne cause", se reprend cette habitante. "Grâce à cette transformation, argumente Jean-Marc Verchère, le maire d’Angers, chaque point lumineux ne consomme plus que 15 à 30 watts au lieu de 150."

Ce chantier fait partie du plus vaste projet de "smart city" de France, lancé par Christophe Béchu, son prédécesseur à la mairie de la préfecture du Maine-et-Loire, nommé ministre de la Transition écologique. Le contrat de 178 millions d’euros sur douze ans a été signé fin 2019 avec quatre entreprises françaises: Equans, spécialiste des services multi-techniques (ex-filiale d’Engie rachetée par Bouygues), Suez pour les déchets, l’eau et l’assainissement, La Poste pour les données, et les mutuelles Vyv pour créer de nouveaux services. L’objectif: se doter d’instruments de mesure pour mieux piloter l’action publique de la collectivité - "les permis de construire, les consommations d’eau, d’électricité, la circulation…" mentionne le maire - notamment dans une perspective environnementale.

Opérationnelle fin 2023

Le téléguidage de la consommation énergétique est au cœur du réacteur. 56 millions d'euros sont ainsi destinés à la rénovation des 30.000 lampadaires, dont la ville espère 66% d'économies d'ici à 2025; 400 sondes de détection de l'humidité des sols rationalisent l'arrosage avec, à la clé, 30% de consommation d'eau en moins; 3.500 capteurs placés dans l'ensemble des bâtiments publics, soit 1 million de mètres carrés, permettront au centre de contrôle, "l'hyperviseur", de gérer tous leurs fluides, du chauffage à la climatisation en passant par la lumière en fonction de l'occupation des salles, pour baisser la note de 20%.

« L\'hyperviseur ».
            
            Ce centre de contrôle permet de gérer tous les fluides, du chauffage à la climatisation en passant par la lumière en fonction de l\'occupation des salles, pour faire baisser la note de 20 %. Crédit : Photos réalisées par Bruno Levy pour Challenges
« L\'hyperviseur ». Ce centre de contrôle permet de gérer tous les fluides, du chauffage à la climatisation en passant par la lumière en fonction de l\'occupation des salles, pour faire baisser la note de 20 %. Crédit : Photos réalisées par Bruno Levy pour Challenges


"L'hyperviseur". Ce centre d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi