La bourse ferme dans 5 h 22 min
  • CAC 40

    6 682,38
    -14,58 (-0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 951,57
    -4,96 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 947,10
    -482,78 (-1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0502
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 785,90
    +4,60 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    16 168,14
    -430,33 (-2,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,34
    -10,87 (-2,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,27
    -0,66 (-0,86 %)
     
  • DAX

    14 423,06
    -24,55 (-0,17 %)
     
  • FTSE 100

    7 550,08
    -17,46 (-0,23 %)
     
  • Nasdaq

    11 239,94
    -221,56 (-1,93 %)
     
  • S&P 500

    3 998,84
    -72,86 (-1,79 %)
     
  • Nikkei 225

    27 885,87
    +65,47 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2177
    -0,0017 (-0,14 %)
     

Transition écologique: le sidérurgiste ArcelorMittal frappe fort pour verdir son acier

F. Lo Presti/AFP

Le sidérurgiste ArcelorMittal s'engage à réduire ses émissions de CO2 de 40% en France d'ici à 2030. Et réclame des aides publiques pour financer près de la moitié de l'effort.

Plus de 1,7 milliard d'euros d'ici à 2027. C'est le montant de l'investissement que met ArcelorMittal sur la table pour verdir ses deux grands complexes sidérurgiques en France, à Dunkerque et Fos-sur-Mer, qui sont responsables de près de 25% des émissions de l'industrie tricolore. Un chiffre colossal, à la hauteur du défi du plus polluant de tous les secteurs industriels. En effet, depuis le XIXe siècle, c'est en brûlant du charbon que les sidérurgistes obtiennent la température supérieure à 1.000 degrés nécessaire pour extraire l'oxygène du minerai de fer et couler de la fonte. Résultat: produire 1 tonne d'acier génère l'émission de 1,8 tonne de CO2.

"Notre stratégie de décarbonation est coûteuse car elle passe par une transformation complète de notre outil de production, hauts fourneaux et cokeries, pour faire de l'acier sans utiliser de charbon, explique Eric Niedziela, président d'ArcelorMittal France. Nous travaillons depuis plusieurs années sur les technologies existantes ou futures à travers des projets pilotes et grâce à des acquisitions."

Lire aussiJean Rottner, président de la région Grand Est : "Nous espérons 500 relocalisations d'ici six ans"

Recours à l'hydrogène

Le groupe indien a choisi l'usine dunkerquoise, son fleuron européen, qui produit près de 7 millions de tonnes d'acier soit près de 10% de sa production mondiale - et engloutit 4,5 millions de tonnes de charbon par an -, pour en faire le laboratoire de sa révolution verte. Les hauts-fourneaux, "cathédrales d'acier" qui dominent le paysage du Nord depuis six décennies, ne seront bientôt plus qu'un souvenir. ArcelorMittal y explore trois voies pour décarboner. Pour purifier le minerai de son oxygène, le groupe va faire un saut technologique en construisant une usine dite de "réduction directe" où le charbon sera remplacé par l'hydrogène. Pour fondre le fer, le sidérurgiste utilisera désormais des fours électriques (aussi à Fos-sur-Mer)… dans lesquels il compte aussi réutiliser davantage d'acier [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi