Marchés français ouverture 6 h 39 min
  • Dow Jones

    34 393,75
    -85,85 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    14 174,14
    +104,72 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 261,19
    +99,39 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,2121
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    33 661,07
    +1 349,24 (+4,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 017,94
    +49,10 (+5,07 %)
     
  • S&P 500

    4 255,15
    +7,71 (+0,18 %)
     

Transgene renforce les droits de propriété intellectuelle de ses virus oncolytiques codant pour des inhibiteurs de points de contrôle (ICI)

·3 min de lecture

Regulatory News:

Transgene (Euronext Paris : TNG), société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, annonce que l’Office de la propriété intellectuelle du Japon (Japan Patent Office) a autorisé le brevet de Transgene couvrant son virus oncolytique VVcopTK-RR- codant pour un ou plusieurs inhibiteurs de points de contrôle (immune checkpoint inhibitor - ICI). Cette autorisation s’ajoute aux précédentes délivrances de brevets obtenues dans des pays représentant des marchés clés pour l’industrie pharmaceutique. Les droits de propriété intellectuelle obtenus protègent le virus VVcopTK-RR- de Transgene codant pour un ou plusieurs ICIs jusqu’en 2035.

VVcopTK-RR- est un Vaccinia virus de la souche Copenhagen est doté d’une large capacité génomique et présente la double délétion TK-RR-, qui permet de limiter sa réplication aux seules cellules tumorales. Ce virus modifié a été breveté par Transgene et est à la base de sa plateforme Invir.IO™. Les candidats issus du VVcopTK-RR- ont pour but de stimuler une réponse immunitaire localisée dans la tumeur et d’optimiser le profil de sécurité du virus.

LE VIRUS BREVETÉ VVcopTK-RR- EST UTILISÉ POUR LA PLATEFORME INVIR.IO™ DE TRANSGENE AFIN DE DÉVELOPPER DES VIRUS ONCOLYTIQUES

Le nouveau brevet protège ces virus oncolytiques codant pour un ou plusieurs ICIs, un type d’immunothérapie déjà autorisé et largement utilisé dans le cadre des thérapies anticancéreuses.

Transgene a déjà obtenu des brevets au titre de cette nouvelle technologie aux États-Unis, en Europe, en Australie, à Hong-Kong, en Israël et en Russie. Des demandes sont en cours d’instruction au Canada et en Chine.

Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene, commente : « Cette nouvelle autorisation de brevet est importante pour la plateforme Invir.IO™ de Transgene car elle confirme notre stratégie fondée sur l’innovation et renforce notre propriété intellectuelle. En protégeant la vectorisation des inhibiteurs de points de contrôle dans nos virus oncolytiques VVcopTK-RR-, nous étendons les droits de propriété intellectuelle d’Invir.IO™ au-delà de la protection initiale de ce virus modifié. Cette stratégie permet de protéger des virus oncolytiques issus de la plateforme Invir.IO™ et codant pour des ICIs. Cette démarche sécurise la valeur de candidats tels que BT-001, qui fait l’objet d’un essai clinique de Phase I/IIa, et des développements précliniques issus de la plateforme Invir.IO™. »

Le portefeuille de brevets de Transgene comprend environ 150 brevets délivrés et 100 demandes de brevets en cours d’instruction en juin 2021.

***

À propos de Transgene
Transgene (Euronext : TNG) est une société de biotechnologie qui conçoit et développe des produits d’immunothérapie contre les cancers. Ces produits utilisent des vecteurs viraux pour détruire directement ou indirectement les cellules cancéreuses. Le portefeuille de Transgene se compose de quatre immunothérapies en développement clinique : deux vaccins thérapeutiques (TG4001, développé dans les cancers HPV-positifs, et TG4050, le premier traitement individualisé issu de la plateforme myvac®) et de deux virus oncolytiques (TG6002, un virus oncolytique évalué dans les tumeurs solides et BT-001, le premier oncolytique issu de la plateforme Invir.IO™).
Avec myvac®, la vaccination thérapeutique entre dans la médecine de précision avec une immunothérapie innovante spécifique à chaque patient. Cette immunothérapie permet d’intégrer, dans un vecteur viral, des mutations tumorales identifiées et sélectionnées grâce à une intelligence artificielle apportée par son partenaire NEC.
Invir.IO™, une plateforme issue de l’expertise de Transgene en ingénierie des vecteurs viraux permet de concevoir une nouvelle génération de virus oncolytiques multifonctionnels. Transgene a signé un accord de collaboration avec AstraZeneca portant sur cette plateforme.
Plus d’informations sur www.transgene.fr.
Suivez-nous sur Twitter : @TransgeneSA

Déclarations prospectives
Ce communiqué de presse contient des informations et/ou déclarations prospectives pouvant être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, de sorte que les résultats effectifs pourraient différer significativement de ceux anticipés. Il n’existe aucune garantie (i) que les résultats des travaux précliniques et des essais cliniques antérieurs soient prédictifs des résultats des essais cliniques actuellement en cours, (ii) que les autorisations réglementaires portant sur les thérapies de Transgene seront obtenues ou (iii) que la Société trouvera des partenaires pour développer et commercialiser ses thérapies dans des délais raisonnables et dans des conditions satisfaisantes. La survenue de ces risques pourrait avoir un impact négatif significatif sur les activités de la Société, ses perspectives, sa situation financière, ses résultats ou ses développements.
Pour une description des risques et incertitudes de nature à affecter les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations de la Société et ainsi à entraîner une variation par rapport aux déclarations prospectives, veuillez vous référer à la rubrique « Facteurs de Risque » du Document d’enregistrement universel déposé auprès de l’AMF et disponible sur les sites internet de l’AMF (www.amf-france.org) et de la Société (www.transgene.fr).
Les déclarations prospectives ne sont valables qu’à la date du présent document et Transgene ne s’engage pas à mettre à jour ces déclarations prospectives, même si de nouvelles informations devaient être disponibles à l’avenir.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210608005868/fr/

Contacts

Transgene :
Lucie Larguier
Director Corporate Communications & IR
+33 (0)3 88 27 91 04
investorrelations@transgene.fr

Media : Citigate Dewe Rogerson & Grayling
Quentin Dussart
+33 (0)6 59 42 29 35
transgeneFR@citigatedewerogerson.com