La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0031 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 101,15
    -2 747,54 (-8,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,29
    -0,61 (-0,70 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3555
    -0,0045 (-0,33 %)
     

Transformez n’importe quel masque en objet connecté

·1 min de lecture

Et si votre masque surveillait votre santé et vous alertait lorsqu’il est mal ajusté ou temps de le changer ? Des chercheurs de l’université Northwestern aux États-Unis ont mis au point un petit appareil qui se fixe sur n’importe quel masque pour le transformer en objet connecté. Ils ont publié les détails de leur invention dans la revue Proceedings of the ACM on Interactive, Mobile, Wearable and Ubiquitous Technologies.

Le FaceBit est un petit appareil contenant des capteurs, qui s’attache à l’intérieur du masque grâce à un aimant. Il se synchronise avec un smartphone en Bluetooth à basse consommation (BLE) pour transmettre des informations en temps réel sur la santé de l’utilisateur et le port du masque.

Présentation du FaceBit, l’appareil qui transforme n’importe quel masque en objet connecté. © Université Northwestern

Un projet sous licence libre

L’appareil utilise la ballistocardiographie, autrement dit un capteur détecte les petits mouvements du corps pour mesurer la fréquence cardiaque. Un capteur de température permet de détecter la fréquence respiratoire. Enfin, un troisième capteur analyse les changements de pression et repère ainsi les fuites d’air. Il peut ensuite alerter l’utilisateur que le masque est mal ajusté ou défectueux, et le prévenir lorsqu’il est temps de changer de masque.

Le FaceBit est alimenté par une petite pile-bouton qui offre une autonomie de 11 jours. Toutefois, l’appareil peut fonctionner pendant des semaines grâce à de minuscules générateurs électriques qui récoltent l’énergie cinétique, thermique et solaire. Les informations sur l’appareil ont été publiées sous licence libre, et les détails du projet sont disponibles sur le site FaceBit.Health. Les chercheurs espèrent ainsi que d’autres personnes pourront construire, valider et améliorer le FaceBit.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles