La bourse ferme dans 4 h 32 min
  • CAC 40

    6 535,61
    +63,26 (+0,98 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 760,11
    +34,72 (+0,93 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0196
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 795,60
    +4,40 (+0,25 %)
     
  • BTC-EUR

    23 634,76
    +895,02 (+3,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    560,62
    +25,39 (+4,74 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,93
    -1,08 (-1,21 %)
     
  • DAX

    13 672,86
    +98,93 (+0,73 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,47
    +36,73 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2105
    +0,0034 (+0,28 %)
     

Transavia : un quart des vols annulés ce jeudi suite à une grève

Quelque 250 vols opérés par Transavia étaient prévus pour la journée du jeudi 14 juillet, selon la compagnie : un quart d'entre eux ont été annulés par la branche française de la compagnie low-cost. Le mouvement social, à l'appel du syndicat minoritaire SNPC, doit se poursuivre jusqu'à la fin du week-end. La compagnie n'était pas en mesure d'évaluer jeudi après-midi quel serait son impact sur les vols prévus vendredi. Le syndicat rejette un accord signé récemment par les trois autres organisations syndicales affiliées aux personnels navigants commerciaux (PNC). Cet accord prévoit une "amélioration des conditions de travail sur les rotations fatigantes et de mesures exceptionnelles de pouvoir d'achat", a affirmé un porte-parole de la filiale d'Air France-KLM, qui dit compter environ 1.400 PNC.

La prime satisfaction client est ainsi passée de 500 à 1.000 euros annuels et la prime transport et la prime pouvoir d'achat ont été augmentées ce qui équivaut à une "augmentation de 5% environ pour les bas salaires", selon la direction. Le SNPNC réclame lui une augmentation générale et pérenne des salaires dès maintenant, ce que l'entreprise refuse de négocier avant début 2023 car elle se dit contrainte par les prêts garantis par l’État (PGE).

"Les équipes de Transavia France mettent tout en œuvre pour limiter les conséquences de ce mouvement sur le programme de vols", a assuré la filiale. Mais nombre de clients dont le vol a été supprimé laissaient poindre leur exaspération sur les réseaux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici le classement des meilleures compagnies aériennes
Le Celera 500L américain pourrait voler à l’hydrogène
CAC 40 : léger rebond pour la Bourse de Paris, l'indice de confiance des consommateurs scruté
Transport aérien : des pertes de 190 milliards de dollars suite à la pandémie
Netflix va faire appel à Microsoft pour gérer la publicité sur son offre de streaming

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles