La bourse ferme dans 8 h 25 min
  • CAC 40

    5 985,46
    -54,23 (-0,90 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 447,72
    -36,76 (-1,05 %)
     
  • Dow Jones

    30 273,87
    -42,45 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    0,9908
    +0,0024 (+0,24 %)
     
  • Gold future

    1 731,30
    +10,50 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    20 413,99
    -196,29 (-0,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    459,49
    +1,08 (+0,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,54
    -0,22 (-0,25 %)
     
  • DAX

    12 517,18
    -153,30 (-1,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 052,62
    -33,84 (-0,48 %)
     
  • Nasdaq

    11 148,64
    -27,76 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 783,28
    -7,65 (-0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • HANG SENG

    18 029,13
    -58,84 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1321
    -0,0001 (-0,01 %)
     

Transavia : le calvaire des passagers d'un vol Tel-Aviv-Paris

C'est un véritable calvaire qu'ont vécu pendant 48 heures des clients de Transavia. Le cauchemar des 189 passagers du vol TO3459 Tel-Aviv-Paris-Orly a commencé le 25 août 2022. Comme le relatent RTL et Air Journal, alors qu'il devait partir à 18h35, le vol affichait déjà plusieurs heures de retard au départ. La raison ? Deux femmes auraient embarqué par erreur dans le Boeing 737-800 alors qu'elles devaient voyager avec EasyJet.

Un manquement dans les contrôles qui a conduit la police israélienne à procéder à une fouille complète de l'avion de Transavia avant son départ pour la capitale française. Accumulant plusieurs heures de retard, le vol a finalement été annulé, car le temps de travail de l'équipage avait été dépassé. Le début d'une longue nuit d'attente pour les passagers.

Après avoir patienté plus de trois heures pour récupérer leurs bagages, les passagers ont été contraints de dormir à même le sol de l'aéroport, sans que ne leur soit proposé de nourriture ni même de l'eau. "On a attendu plus de trois heures au niveau des récupérations de bagages, sans aucune information ni à manger, les enfants par terre qui pleuraient", raconte Jules, un passager, au micro de RTL.

Alors qu'ils pensaient pouvoir enfin décoller au petit matin, leurs espoirs ont rapidement été anéantis avec l'annulation de l'avion affrété spécialement pour les acheminer à Paris. Tous les passagers ont finalement dû attendre le vendredi et le vol régulier, soit deux jours plus tard pour rejoindre la capitale. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Uber : il est désormais possible d'envoyer des messages à un agent de sécurité aux États-Unis
CAC 40 : les chiffres de l'inflation dans le viseur, petite hausse en vue
Ubisoft, Take Two… faut-il miser sur les actions du jeu vidéo ? Le conseil Bourse
Une carte de baseball des années 1950 vendue une fortune aux enchères
CAC 40, Nasdaq... le rally de l'été en Bourse est-il déjà terminé ?