Marchés français ouverture 5 h 59 min
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 682,69
    +136,51 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2165
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    29 522,05
    +130,79 (+0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    26 395,92
    -555,86 (-2,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    646,72
    -0,61 (-0,09 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Les Trans Musicales n'auront pas lieu, alors les Trans "s'invitent chez vous"

Yann Bertrand
·1 min de lecture

"Satisfaire votre curiosité". Voici l'expression qui ressort du communiqué dévoilé par les organisateurs il y a quelques semaines, au moment de présenter cette drôle d'édition 2020. C'est aussi, évidemment, le mot d'ordre des Trans Musicales de Rennes depuis 1979, et la raison profonde qui a poussé les organisateurs à proposer quelque chose quand même, face au vide. Avec malice, Jean-Louis Brossard, le programmateur et co-fondateur, explique pourquoi il a tenu à organiser une édition "en ligne" : "Pour moi c'était important de dire bonjour au public, comme je le fais au début de chaque concert habituellement".

Beaucoup de Bretons à l'affiche, les Rennais Eighty ou Guadal Tejaz, la sensation Lova Lova ou le collectif QuinzeQuinze, en tout douze groupes et artistes seront concernés cette semaine. Sans public, au Trabendo à Paris ou à l'Ubu à Rennes, sur la radio FIP samedi, ils livreront des concerts captés et retransmis sur divers réseaux, comme Culturebox (tous les soirs jusqu'à samedi, de 20 heures à minuit). L'important, c'est la musique pour la co-fondatrice et directrice des Trans, Béatrice Macé, qui assume : "On ne pouvait pas prendre une autre décision, et le public va voir qu'on a travaillé jusqu'au bout."

Le festival n'aura pas (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi