La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 001,25
    -722,91 (-1,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Le traitement des femmes par les talibans sera une "ligne rouge", prévient l'ONU

·2 min de lecture

Le traitement des femmes par les talibans sera une "ligne rouge", a prévenu mardi la Haute-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, lors d'une réunion spéciale du Conseil des droits de l'homme sur l'Afghanistan.

Le traitement des femmes par les talibans sera une "ligne rouge", a prévenu mardi la Haute-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, lors d'une réunion spéciale du Conseil des droits de l'homme sur l'Afghanistan.

"Une ligne rouge fondamentale sera la façon dont les talibans traitent les femmes et les filles et respectent leurs droits à la liberté, à la liberté de mouvement, à l'éducation, à l'expression personnelle et à l'emploi, conformément aux normes internationales en matière de droits humains", a déclaré Michelle Bachelet, à l'ouverture des débats.

"En particulier, la garantie de l'accès à une éducation secondaire de qualité pour les filles sera un indicateur essentiel de l'engagement" des talibans en faveur des droits humains, a-t-elle ajouté.

Le CDH organise trois sessions ordinaires par an, mais si un tiers des Etats membres en fait la demande, il peut décider à tout moment de tenir une session extraordinaire.

La session extraordinaire sur l'Afghanistan se tient à la demande du Pakistan, en tant que coordinateur de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) sur les droits humains et les questions humanitaires, et de l'Afghanistan, représenté par le diplomate que l'ancien gouvernement avait nommé, avec le soutien de près d'une centaine de pays, dont la France et les Etats-Unis.

"Graves violations"

Depuis leur prise du pouvoir le 15 août, les talibans tentent de convaincre la population qu'ils ont changé et que leur régime sera moins brutal que le précédent, entre 1996 et 2001. Ils ont notamment affirmé qu'ils respecteraient les droits des femmes, qu'elles seraient autorisées à recevoir une éducation et à travailler, et que les médias seraient indépendants et libres.

Mais cela n'endigue pas le flot de ceux qui ne croient pas en leurs promesses et veulent à tout prix partir. A Kaboul, des milliers de personnes se massent autour de l'aéroport en espérant pouvoir quitter leur pays à bord des avions affrétés par les Occidentaux.

Mme Bachelet a indiqué avoi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles