Marchés français ouverture 2 h 19 min
  • Dow Jones

    33 597,92
    +1,58 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    10 958,55
    -56,34 (-0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    27 542,00
    -144,40 (-0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,0504
    -0,0010 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    19 276,47
    +461,65 (+2,45 %)
     
  • BTC-EUR

    16 021,91
    -294,93 (-1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    394,62
    -7,41 (-1,84 %)
     
  • S&P 500

    3 933,92
    -7,34 (-0,19 %)
     

Des sous-traitants d'Ikea auraient fait travailler des prisonniers biélorusses

Pixabay

Ikea a défendu, jeudi 17 novembre 2022, ses procédures de contrôle visant à assurer qu'il n'a pas recours au travail de prisonniers, après une enquête du média d'investigation Disclose démontrant des liens entre plusieurs de ses anciens fournisseurs au Bélarus et les colonies pénitentiaires du régime de Minsk. La multinationale d'origine suédoise, qui a coupé ses liens en mars avec ses fournisseurs bélarusses du fait de la guerre en Ukraine, a toutefois reconnu ne pas pouvoir exclure cette possibilité à 100%. "Il n'y a, malheureusement, aucun système dans le monde suffisamment solide pour garantir zéro risque de mauvaise conduite", a expliqué à l'AFP le numéro un mondial du meuble.

Dans son cahier des charges, Ikea assure notamment rejeter le "travail forcé" et le travail pénitentiaire. "Pour vérifier que les fournisseurs se conforment à ces exigences, nous avons un processus bien établi, incluant des évaluations des lacunes, des vérifications de conformités et un suivi de plan d'actions en cas d'écart", a fait valoir Ikea.

Selon l'enquête de Disclose, plusieurs entreprises bélarusses ayant été jusqu'à récemment sur la liste des fournisseurs d'Ikea ont collaboré avec au moins cinq prisons et colonies pénitentiaires du régime du président Alexandre Loukachenko. Il s'agit au total de dix anciens sous-traitants bélarusses d'Ikea, dont les sociétés Mogotex et Ivatsevichdrev. Selon le média français, elles ont eu recours au travail de prisonniers de diverses prisons (IK-2, IK-4, IK-9, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : le budget du Royaume-Uni, Atos et Française des Jeux (FDJ) à surveiller
Etats-Unis : la Fed tempère, une hausse des taux moins forte envisagée ?
Audiences radio : RTL et Europe 1 atteignent des niveaux historiquement bas
Un guichet unique désormais accessible pour les formalités des entreprises
Un restaurant dans la prison des Baumettes à Marseille où ce sont les détenus qui font le service