La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 741,15
    +64,13 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 226,71
    +136,51 (+0,90 %)
     
  • Nikkei 225

    28 600,41
    -204,44 (-0,71 %)
     
  • EUR/USD

    1,1614
    -0,0031 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    26 132,03
    +5,10 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    54 093,45
    +1 551,36 (+2,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 505,19
    +1 262,51 (+520,24 %)
     
  • S&P 500

    4 566,48
    +21,58 (+0,47 %)
     

Trains de nuit, Ouigo... Pour Djebbari, "l'avenir de la SNCF, ce sont les petits prix"

·1 min de lecture

La SNCF a annoncé ce jeudi deux nouvelles lignes de Ouigo : Paris-Nantes et Paris-Lyon. Des trains plus lents, plus de 4 heures pour un Paris-Nantes, mais à des prix défiant toute concurrence entre 10 et 30 euros. Invité La France bouge ce vendredi, Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, explique les raisons de ces nouvelles offres à bas prix et qui passent notamment par la relance des trains de nuit.  

Le Paris-Nice, "quasiment plein tout le temps"

"L'avenir, c'est les petits prix et retrouver des modes de déplacement qu'on avait perdu", a annoncé le ministre en citant notamment l'exemple du train de nuit, supprimés il y a quelques années car considéré trop coûteux et pas assez fréquenté. Le gouvernement a décidé de relancer plusieurs lignes dont le Paris-Nice en mai dernier avec des petits prix entre 19 et 39 euros. Le ministre espère qu’une dizaine de lignes seront en service en France en 2030. 

"Le train de nuit Paris-Nice est quasiment plein tout le temps, beaucoup plus qu'à l'époque où il roulait encore" s'est-il félicité en parlant d'un phénomène qui touche l'Europe entière, spécialement les jeunes. "Il y a un phénomène qui s'est passé, notamment chez les jeunes qui, sous la pression sociétale, environnementale, préférèrent de nouveau des modes de transports plus longs. C'est la raison pour laquelle nous les relançons", précise Jean-Baptiste Djebbari. Prenez l'exemple du train de nuit Bruxelles-Vienne qui a été supprimé il y a 4 ans car pas assez remp...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles