La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    42 436,07
    -6 602,09 (-13,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Le train des primeurs Perpignan-Rungis reprend du service

·2 min de lecture

La liaison Perpignan-Rungis sera remis en circulation vendredi, après avoir été suspendue à l'été 2019 faute de clients.

Le Premier ministre Jean Castex va relancer ce vendredi 22 octobre le "train des ", qui transporte des fruits et légumes méditerranéens de au marché de Rungis (Val-de-Marne) près de Paris, après deux ans d'interruption.

Le premier train doit partir du marché Saint-Charles de Perpignan à 16H28, pour arriver à samedi à 03H08, à temps pour nourrir le ventre de Paris.

Cette liaison, qui permet l'acheminement en wagons réfrigérés de fruits et légumes dans lequel on charge directement des palettes, avait été suspendue à l'été 2019, faute de clients. La vétusté du matériel --et, partant, des inquiétudes sur la pérennité de la liaison-- avait alors été largement mise en cause.

"C'était la dure loi du marché qui s'appliquait et elle était très dure, parce que les prix de la route sont imbattables. Le train n'était pas subventionné", explique aujourd'hui Frédéric Delorme, président de Rail Logistics (filiale de fret ferroviaire de la ).

La nouvelle relation reprend le même principe, mais avec des trains deux fois moins longs. Sur les 80 dont disposait Ermewa (un loueur de wagons, filiale de la SNCF), 34 ont pu être retapés, permettant d'avoir des convois de 12 wagons chacun --avec 12 wagons mobilisés dans un sens, 12 dans l'autre et 10 gardés en réserve ou en maintenance.

Ces 12 wagons transporteront autant de fruits et légumes que 18 camions, cinq fois par semaine de novembre à juillet (pendant la saison des primeurs, surtout venus d'Espagne et du Maroc). Ils ont tous été loués par le chargeur Primever, jusqu'à la fin 2024.

"Pour le jugement de l'offre il fallait avoir des clients qui s'engagent", souligne Frédéric Delorme.

Jean Castex avait indiqué peu après son arrivée à qu'il avait été "meurtri" par la suspension du train des primeurs, qui part de sa terre d'élection.

Autoroute ferroviaire

Il n'est pas étranger à la relance de la ligne, pour laquelle le gouvernement a lancé en décembre un appel à manifestation d'intérêt pour trouver un repreneur.

C'est Rail Logisti[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles