La bourse est fermée

Des trafiquants de voitures ont détourné 5 millions d'euros de TVA

C'est un manque à gagner énorme pour l'État. Un réseau de trafiquants de voitures est parvenu à détourner 5 millions d'euros de TVA, selon les informations du Parisien. En tout, une vingtaine de personnes ont été interpellées mardi 8 octobre un peu partout en France par les enquêteurs de la sûreté départementale de Nîmes (Gard). Les hommes arrêtés étaient parvenus à créer une arnaque à la TVA. Pour y parvenir, les escrocs achetaient des voitures lors des enchères, pour les revendre en Espagne ou au Portugal. Lorsque les voitures passaient de l'autre côté de la frontière française, les vendeurs recevaient 20 % de TVA versée par l'État, soit 5.000 euros, sur un véhicule classé haut de gamme. Mais en réalité, les voitures n'ont jamais quitté la France et elles étaient données à des garagistes peu regardants. Les voitures étaient alors revendues à des prix défiant toute concurrence. Le quotidien rapporte que des professionnels du secteur ont également été interpellés mardi.

Pour ne pas se faire repérer, les hommes à la tête de ce trafic avaient tout prévu. Peu connus de la justice, ils avaient lancé de fausses sociétés en Espagne ou au Portugal. Au total, l'État aurait tout de même reversé près de 5 millions d'euros de TVA indue à ces escrocs. Selon les enquêteurs, qui travaillaient sur ce dossier depuis le mois de mars, "plus de 3000 véhicules auraient ainsi pu être maquillés. Le chiffre d'affaires du réseau est estimé à près de 25 millions d'euros", selon Le Parisien.

De l'argent liquide retrouvé

Lors de l'arrestation des hommes du réseau mardi, plus de 130 véhicules auraient été saisis, toujours selon le quotidien. 500.000 euros ont également été saisis sur les comptes des personnes principales mises en cause dans cette affaire. Les perquisitions ont aussi permis de retrouver 40.000 euros en liquide. Les hommes devraient être mis en examen pour association de malfaiteurs, recel, escroquerie en bande organisée et blanchiment de fraude fiscale.

>>> Lire aussi Marseille : les

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Smoby : le parquet requiert la confiscation de 5 millions d'euros contre l'ancien PDG
Les constructeurs ont-ils volontairement freiné les ventes de voitures électriques ?
Les constructeurs ont-ils volontairement freiné les ventes de voitures électriques ?
La "facture" de Carlos Ghosn atteindrait 300 millions d'euros pour NISSAN
Abonnés Bbox, attention : votre facture pourrait grimper de 5 euros