La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 227,21
    -252,39 (-0,73 %)
     
  • Nasdaq

    14 132,55
    +63,13 (+0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    29 161,80
    +213,07 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2124
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    33 109,59
    +2 035,57 (+6,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 002,99
    +34,15 (+3,52 %)
     
  • S&P 500

    4 236,00
    -11,44 (-0,27 %)
     

Avec la crise sanitaire, le trafic des jets privés repart à la hausse

·1 min de lecture
Les vols en jets privés sont en augmentation, de 31 % entre 2005 et 2019.
Les vols en jets privés sont en augmentation, de 31 % entre 2005 et 2019.

« Voyager en jet privé, c?est la pire chose que l?on puisse faire pour l?environnement. » Le constat dressé par Transport & Environnent est simple et cinglant. L?ONG a dévoilé, jeudi 27 mai, les conclusions d?une enquête sur ce type de transports, dénonçant son énorme bilan carbone. Elle note aussi que le transport des « super-riches » a bien mieux résisté à la pandémie que l?aviation civile, rapporte France Info.

Alors que les compagnies aériennes classiques sont encore loin d?avoir retrouvé leur trafic d?avant la crise, les vols privés ont renoué avec leurs chiffres habituels dès le mois d?août 2020. L?un des opérateurs cités par Transport & Environnent a même connu en juillet 2020 une hausse de 11,3 % des ventes. Cela, alors que l?impact écologique des jets privés est désastreux.

50 fois plus polluant que le train

À titre de comparaison, même si les vols privés ne représentent que 10 % des décollages depuis la France, leur bilan carbone à l'année est comparable à celui de 180 000 voitures thermiques. De même, les 1 000 vols effectués chaque année entre Paris et Nice polluent autant que 40 000 familles faisant le même trajet avec une voiture thermique neuve, selon l'ONG.

À LIRE AUSSICovid : un an d'enfer pour le transport aérien

Les jets privés sont donc 50 fois plus polluants que les trains et 5 à 14 fois plus polluants que les avions classiques, alors qu'ils couvrent souvent des distances relativement faibles. Dans la moitié des cas, le trajet ne dépasse pa [...] Lire la suite