La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 303,17
    -633,87 (-2,05 %)
     
  • Nasdaq

    13 270,60
    -355,47 (-2,61 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2117
    -0,0052 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    25 811,20
    -1 034,99 (-3,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    628,05
    -11,87 (-1,85 %)
     
  • S&P 500

    3 750,77
    -98,85 (-2,57 %)
     

Le trafic s'intensifie au port de Calais, ouvert à Noël

·3 min de lecture
Camions à Calais le 23 décembre 2020

Le trafic transmanche s'intensifiait jeudi au port de Calais mais des difficultés subsistaient à Douvres, et les ferries navigueront exceptionnellement vendredi pour ramener sur le continent les milliers de chauffeurs immobilisés outre-Manche, a indiqué la direction du port de Calais.

"Le port de Calais ainsi que les compagnies maritimes P&O Ferries et DFDS ont décidé de continuer leur activité ce vendredi 25 décembre, traditionnellement suspendue en ce jour de Noël", a annoncé la direction du port, "pour permettre de rapatrier vers le continent les centaines de chauffeurs de poids lourds immobilisés à Douvres en raison des nouvelles mesures sanitaires pour entrer en France, et leur permettre ainsi de rejoindre leur famille."

"Les traversées ne se feront que dans le sens Douvres-Calais", a-t-elle précisé.

- Environ 1.950 camions rentrés jeudi -

"Les ferries ne sont pas pleins mais le taux de remplissage s'intensifie", a indiqué à l'AFP le directeur général délégué des ports de Boulogne-sur-Mer et Calais, Benoît Rochet, ajoutant avoir enregistré à 18H "un trafic de 200 voitures et 700 poids lourds" en provenance de Douvres.

Du côté du tunnel sous la Manche, la société Getlink (Eurotunnel) qui l'exploite a indiqué que 1.238 camions ont transité du Royaume-Uni vers la France par le tunnel ce jeudi, soit un total de 1.688 camions depuis la réouverture de la frontière.

"Nous avons aussi trouvé les équipes pour augmenter nos capacités le 25 et le 26 décembre", a dit une porte-parole. "Nous pouvons faire passer 3.000 camions en provenance d'Angleterre entre aujourd'hui et demain (jeudi et vendredi) grâce à un renfort de 100 volontaires internes qui viennent renforcer les équipes prévues", et 2.000 de plus les deux jours suivants, a-t-elle précisé.

Des centaines et des centaines de poids lourds sont toujours bloqués aux alentours de Douvres. Leurs chauffeurs attendent de se soumettre à un test, en vertu d'un accord entre Londres et Paris pour reprendre le trafic vers la France, qui avait été suspendu dimanche minuit après l'identification d'une variante potentiellement plus contagieuse du virus au Royaume-Uni.

- "Sans doute" des renforts -

Le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari a annoncé sur Twitter que la France envoyait plus de 1.000 repas aux routiers qui passeront le réveillon au Royaume-Uni et que "les Anglais ont aussi mobilisé d'importants moyens".

"Derrière chaque produit qui est distribué dans notre pays, il y a souvent toute une chaine logistique, et nos routiers, en première ligne. Nous nous devions de nous mobiliser pour les conducteurs bloqués", a écrit pour sa part le Premier ministre Jean Castex sur le même réseau social.

Selon le ministre des Transports Grant Shapps, 2.364 routiers avaient été testés jeudi à la mi-journée, dont trois se sont révélés positifs.

Pour faciliter la campagne de tests, 25 pompiers (pompiers-médecins et pompiers-infirmiers) et membres de la Protection civile sont partis en renfort dans la nuit à Douvres pour pratiquer des tests antigéniques et sont revenus en France en début de soirée jeudi, selon le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Nord.

"Nous allons sans doute renforcer encore dans les heures qui viennent les capacités de tests pour aller plus vite", a annoncé sur BFMTV le secrétaire d'Etat français chargé des Affaires européennes, Clément Beaune. "Nous aidons les Britanniques eux mêmes à faire ces tests".

"Ca (les traversées) reprend mais ça reprend plus lentement parce que les camions se sont accumulés. Ca prendra encore quelques heures peut-être quelques jours pour retrouver de la fluidité", a-t-il reconnu.

rl-jpa-pan-dla/alc