Publicité
Marchés français ouverture 1 h 8 min
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    39 620,94
    -442,85 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0887
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 543,42
    +125,74 (+0,72 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 162,36
    +540,15 (+0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 394,91
    +64,01 (+4,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     

Un trésor découvert au fond d'une crique corse il y a 40 ans bientôt au cœur d'un procès à Marseille

Bjorn Pierre / Unsplash

Presque quarante ans après sa découverte et mille six cents ans après sa disparition, le trésor de Lava devrait faire l’objet d’un procès en janvier 2024. Le trésor est composé de plusieurs objets précieux, dont un plat en or d'une valeur inestimable pesant 879 grammes. Interrogés par France 3, les frères Biancamaria affirment l'avoir trouvé en août 1986 dans le golfe de Lava, près d'Ajaccio. Malgré des problèmes judiciaires, les frères ont réussi à conserver le plat après avoir tenté de le vendre en secret à divers intermédiaires.

En octobre 2010, Félix Biancamaria est arrêté par la police pour trafic d'objets culturels volés et le plat est saisi. Il est mis en examen pour "détention et transport non autorisés d'un bien culturel maritime". Après sa libération, il n'a jamais abandonné les revendications selon lesquelles il est le propriétaire du plat et les demandes de réparation. Les 29 et 30 janvier 2024, lui et un complice présumé seront jugés devant le tribunal correctionnel de Marseille pour détention non justifiée d'un bien culturel maritime considéré comme trésor national.

Les avocates de Félix Biancamaria affirment qu'il n'est pas prouvé que le plat est un bien maritime. Selon la loi, tout objet présentant un intérêt historique dans les 25 milles nautiques des côtes est considéré comme un bien culturel maritime. En 1993, les frères Biancamaria ont été condamnés à dix-huit mois de prison avec sursis pour détournement et recel d'épave maritime. Plusieurs pièces en or ont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite