La bourse est fermée

Les très jolis parachutes dorés des nouveaux patrons de WeWork

Selon des documents internes, les deux nouveaux co-directeurs généraux de l'entreprise de coworking bénéficieront d'un parachute doré de plus de huit millions de dollars s'ils sont renvoyés ou qu'ils démissionnent.

Malgré une année compliquée, WeWork est prête à mettre la main à la poche lorsqu'il s'agit de satisfaire ses équipes dirigeantes, semble-t-il. Selon les informations du Financial Times, qui a pu avoir accès à certains documents internes à l'entreprise, la société aurait pris la décision d'accorder de très généreux parachutes dorés à ses deux nouveaux co-directeurs généraux, Artie Minson et Sebastian Gunningham, dans le cas où ils seraient remerciés. Mais ces parachutes seraient également versés s'ils devaient quitter le navire en raison notamment d'un déclassement de leurs missions, d'une diminution de salaires ou d'une mutation involontaire.

Ce parachute doré s'élève à quelque 17 millions de dollars, ce qui équivaut environ à 8,3 millions de dollars chacun, soit à peu près 7,4 millions d'euros. Selon ces mêmes documents, et les dires de plusieurs sources au fait de ces décisions monétaires, la cheffe du département juridique de WeWork, Jennifer Berrent, recevrait pour sa part, dans des conditions de départ similaires, une indemnité de départ s'élevant à 1,5 million de dollars.

Ces jolies indemnités auraient été négociées lors de l'opération de rachat du géant américain du coworking par le très puissant conglomérat japonais SoftBank. Une opération qui a vu le cofondateur historique de WeWork, Adam Neumann, poussé vers la sortie en octobre dernier. Et qui a amené l'entreprise à licencier 20 % de ses effectifs.

Mais le montant de ces parachutes dorés paraît encore plus surprenant au regard de la perfusion d'argent liquide dont WeWork semble avoir encore besoin pour se remettre sur pied, après une année 2019 désastreuse. Valorisée 47 milliards de dollars avant son introduction en bourse ratée, elle est tombée à une valorisation à huit milliards de dollars, comme le rappelle Le Monde.

Artie Minson et Sebastian (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Cette vidéo peut également vous intéresser :