La bourse est fermée

Les (très) faibles salaires des fonctionnaires en début de carrière

Une étude montre qu’en début de carrière, le salaire des fonctionnaires (hors primes) se situe désormais quasiment au même niveau que le Smic. De quoi alimenter le débat sur la réforme des retraites.

Voilà une étude susceptible d’alimenter les craintes des fonctionnaires face à la réforme des retraites. Avec le futur régime, les pensions de retraite des agents de la fonction publique ne seront plus calculées sur les six derniers mois travaillés hors primes, mais sur l’ensemble de leur carrière, primes comprises. Les salaires perçus en début de carrière seront donc pris en compte dans le calcul des pensions de retraite des fonctionnaires. Et, mauvaise nouvelle, lorsqu’ils commencent à travailler, les agents de la fonction publique sont (très) faiblement rémunérés.

C’est ce que nous apprend une étude menée par le groupe d’experts sur le Smic (salaire minimum de croissance), publiée dans son rapport 2019 - même rapport sur lequel l’exécutif s’est appuyé pour ne pas donner de coup de pouce au salaire minimum en 2020 - et passée quelque peu inaperçue. Les auteurs y comparent l’évolution, sur la période 1970-2018, de la rémunération indiciaire brute en début de carrière pour les trois catégories (A, B et C*) de la fonction publique à celle du Smic.

Et le constat est clair : en début de carrière, la rémunération indiciaire brute des fonctionnaires s’est nettement faite rattraper par le Smic entre 1970 et 2018. Pour rappel, cette année-là, le salaire minimum de croissance s’élevait à 1.498,47 euros brut par mois.

Ainsi, en 2018, le salaire indiciaire brut d’un agent de catégorie C à l’échelon le plus bas était quasiment égal au Smic, contre 1,4 Smic en 1970. Même constat pour la catégorie B : la rémunération indiciaire brute de début de carrière est passée d’un peu plus de 1,5 Smic en 1970 à l’équivalent d’un Smic en 2018. La catégorie A s’en sort un peu mieux : un instituteur à l’échelon le plus bas avait une rémunération égale à 1,2 Smic en 2018 (contre un peu plus de 2 fois le Smic en 1970, tout de même). Ce rattrapage de la rémunération des fonctionnaires par le Smic s’explique

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Comment Pôle emploi veut limiter le nombre d'offres non pourvues
5 cas pratiques pour vous aider à résoudre les conflits au travail
Airbus va produire plus d’A320 aux Etats-Unis pour contourner les taxes de Donald Trump
Le loyer ridicule que verse Gabriel Matzneff dans le quartier Latin
Grève SNCF : une réduction de 50% en février pour les abonnés