La bourse ferme dans 4 h 56 min
  • CAC 40

    5 592,29
    +25,50 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 524,57
    +13,63 (+0,39 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1927
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 810,50
    -0,70 (-0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    14 151,12
    -261,43 (-1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    329,98
    -40,54 (-10,94 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,33
    -0,38 (-0,83 %)
     
  • DAX

    13 322,28
    +35,71 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    6 338,80
    -24,13 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3326
    -0,0031 (-0,23 %)
     

Le bonus très polémique que va toucher le PDG de Goldman Sachs

·2 min de lecture

David Solomon, qui était devenu PDG en octobre 2018, avait touché 23 millions de dollars au total cette année-là. John Waldron, le numéro 2 de la firme, va toucher 22 millions de dollars et Stephen Scherr, le directeur financier, 20 millions.

C'est un montant qui va en faire bondir plus d'un. David Solomon, le PDG de Goldman Sachs, va toucher 27,5 millions de dollars, soit une augmentation de 20%, au titre de sa rémunération de 2019, une annonce susceptible d'intensifier le débat en cours aux Etats-Unis sur un sauvetage des grandes entreprises avec l'argent des contribuables. La rémunération de David Solomon inclut un salaire de base de 7,65 millions de dollars en numéraire et 17,85 millions en stocks-options associés à la performance de la firme, selon un document adressé au gendarme de la Bourse, la SEC.

L'homme d'affaires, 58 ans, qui était devenu PDG en octobre 2018, avait touché 23 millions de dollars au total cette année-là. John Waldron, le numéro 2 de la firme, va toucher 22 millions de dollars et Stephen Scherr, le directeur financier, 20 millions. L'annonce de ces rémunérations tombe au mauvais moment et risque de servir d'argument aux opposants à un renflouement sans conditions des grandes entreprises, notamment les compagnies aériennes et l'aéronautique (Boeing), avec l'argent public.

Départs de cadres dirigeants

Il est reproché à ces sociétés, affectées par la pandémie de coronavirus, d'avoir consacré leurs liquidités à choyer leurs actionnaires, via des programmes de rachats d'actions, lors des cinq dernières années au lieu de constituer des réserves pour d'éventuels coups durs. Goldman Sachs explique que la hausse de rémunération de David Solomon tient à sa performance lors de l'année écoulée. Le PDG a lancé récemment un plan stratégique, mettant l'accent sur la banque de détail via la plateforme en ligne Marcus et un partenariat avec Apple dans la carte bancaire.

Goldman Sachs veut également économiser 1,3 milliard de dollars, ce qui passe par des départs de cadres dirigeants avec des hauts salaires et une réorganisation de certaines fonctions. La banque fait toutefois encore face à des enquêtes des autorités (...)

Lire la suite sur Capital

Ce contenu peut également vous intéresser :

Bonne nouvelle pour les salariés sur les congés payés
La "Maison Blanche dans le ciel" bientôt mise en vente ?
Confusion générale à bord d'un vol Amsterdam - New Delhi
Les jours de carence maladie supprimés dans le privé et le public
Apprendre à coder, faire votre bilan de compétences… les 10 formations e-learning les plus utiles du moment