La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 978,30
    +2 014,27 (+4,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Toyota Yaris Cross: nos premières impressions à bord

·2 min de lecture

Toyota arrive tard sur le segment des petits SUV. Mais la Yaris Cross cumule les atouts: look d’aventurier, motorisation hybride et fabrication française. Nous avons pu nous installer à bord de ce japonais qui pourrait vite devenir la coqueluche de la catégorie à son lancement à la rentrée.

Il y a plus de dix ans, Toyota faisait figure de pionnier avec l’Urban Cruiser, un des premiers petits SUV proposés sur le marché français. Remarquablement homogène, ce modèle souffrait malheureusement d’un tarif excessif, à cause de sa fabrication japonaise et d’un cours du yen défavorable. Le constructeur aura mis du temps pour reprendre pied sur ce créneau en vogue, mais il semble revenir cette fois avec les bons ingrédients. Car la nouvelle Yaris Cross, dérivée de la citadine du même nom, reprend les nombreux atouts qui font le succès de la gamme Toyota actuelle, à commencer par la motorisation hybride, la seule disponible. Logique, puisqu’elle représente l’immense majorité des ventes sur la Yaris.

Comme son nom l’indique, la Toyota Yaris Cross dérive assez étroitement de la citadine Yaris, pionnière des hybrides dans sa catégorie. Avec cette dernière, elle partage évidemment sa plateforme TNGA-B. La longueur, un peu plus importante, s’étend à 4,18 m, soit 24 cm de plus que la Yaris. L’empattement de 2,56 m est par contre identique entre les deux modèles. La citadine et le SUV partagent également leur mécanique hybride, encore rare sur le segment, puisque seul les et proposent une telle alternative. C’est toujours un trois-cylindres essence, avec une puissance combinée du système hybride qui atteint 116 ch. La Yaris Cross ajoute la possibilité d’une transmission intégrale optionnelle, par l’ajout d’un moteur électrique supplémentaire de 5 ch sur le train arrière, opérationnel jusqu’à 70 km/h.

La Toyota Yaris Cross affirme son look de baroudeur

Esthétiquement, la Yaris Cross de distingue très nettement de la Yaris. Il faut dire qu’aucun panneau de carrosserie n’est partagé avec un autre modèle, comme cela peut être le cas sur certains concurrents comme les Kia Stonic ou Skoda Kamiq. La stature est plus haute, les passages de roue carrés et les bas de caisse en plastique brut renforcent l’aspect de baroudeur. On note à ce titre une véritable différence entre la [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi