Marchés français ouverture 8 min
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,1878
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    26 128,56
    -107,24 (-0,41 %)
     
  • BTC-EUR

    32 367,70
    -1 772,82 (-5,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    932,44
    -28,46 (-2,96 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     

Toyota Yaris Cross: futur carton made in France

·2 min de lecture

ESSAI – Toyota compte surfer sur le succès de sa citadine Yaris. Comme elle, son dérivé SUV Yaris Cross cumule les atouts d’une fabrication française et d’une motorisation hybride extrêmement sobre. Dommage, le confort est trop perfectible.

La précédente Toyota Yaris ne manquait déjà pas de clients en version hybride. C’est encore plus le cas de la nouvelle (lire notre ), récemment auréolée du titre de voiture de l'année, au style plus séduisant et aux prestations d’actualité. Alors avec l’arrivée du Yaris Cross, version SUV de la fameuse citadine japonaise, il va falloir pousser les murs de l’usine de Valenciennes qui en assure l’assemblage. Toyota est d’ailleurs en train de recruter activement de la main d’œuvre pour la mise en production de ce nouveau modèle, prévue pour l’été. Nécessaire car, malgré quelques griefs, on voit mal comment ce nouveau modèle ne pourrait pas rencontrer le succès.

Les SUV urbains sont certes nombreux, mais la catégorie est en plein boom. Si bien que Toyota pourrait aisément s’octroyer une part du gâteau. A voir les ingrédients, ladite part du gâteau pourrait même être généreuse. Le Yaris Cross arrive certes après tout le monde, mais c’est un des modèles qui arbore un des styles les plus typés 4x4 de sa catégorie. Un bon atout pour se distinguer et Toyota y voit le moyen de rappeler la première génération de RAV4. Surtout, si les SUV urbains sont nombreux, rares sont ceux qui proposent une motorisation hybride. Sur ce point, le constructeur japonais fait jouer son expérience : le Yaris Cross n’est même pas proposé avec un autre type de motorisation. Logique, quand on sait qu’elle représente 85 % des ventes de la citadine Yaris.

Un trois-cylindres hybride extrêmement sobre

Esthétiquement, le Yaris Cross n’a pas grand-chose à voir avec la Yaris, mais les deux modèles sont extrêmement proches techniquement. Logique donc de retrouver la même motorisation sous le capot. En l’occurrence, un trois-cylindres atmosphérique à cycle Atkinson de 1,5 litre, développant 92 ch et 120 Nm. Issu de la récente famille Dynamic Force, inaugurée par les Camry et RAV 4, celui-ci avance un rendement thermodynamique record de 40 %. Côté électrique, le moteur de traction en prise directe sur l'essi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles