Marchés français ouverture 2 h 37 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    29 509,84
    +101,67 (+0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2092
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    29 605,20
    +509,34 (+1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    40 722,09
    +65,34 (+0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    987,97
    -0,13 (-0,01 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Toyota se venge et détrône Volkswagen après quatre ans

·2 min de lecture

Il avait perdu sa couronne en 2016. Mais Toyota a retrouvé le premier rang mondial en 2020 devant Volkswagen. Il bénéficie surtout de sa moindre exposition aux continents européen et latino-américain, les plus touchés par la pandémie. L'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors est loin derrière.

C’est la grande vengeance. Même si les dirigeants de répètent à l'encan que la place de numéro un automobile n’est pas leur objectif. Ils disent tous ça. Il n’empêche. Le Japonais a repris fièrement sa première place, perdue en 2016, devant Volkswagen. Avec 9,53 millions de véhicules (-11,3%) sous les marques Toyota, Daihatsu, Lexus, Hino. Contre 9,3 millions (-15,2%) à son rival allemand (Audi, Skoda, Seat, Porsche Bentley, Lamborghini, MAN, Scania). En fait, le groupe nippon n’a pas forcément fait intrinsèquement mieux.

L'Europe, le tiers des ventes de Volkswagen

Il a surtout bénéficié de sa moindre exposition à l’Europe, le continent le plus frappé par la pandémie avec l’Amérique latine. Or, est le numéro un en Europe où il a immatriculé 3,04 millions de voitures particulières l'an passé. C'est le tiers de ses ventes mondiales. Et celles-ci étaient en forte régression (-22%). Toyota n'a immatriculé que 695.000 unités (-13%) en Europe, soit 7% de ses volumes globaux! Au Brésil, un marché en plein chaos, Volkswagen a livré 330.000 véhicules l'an passé, contre 140.000 pour Toyota.

L, championne du monde en 2018, est, quant à elle, désormais loin derrière à 7,7 millions d'unités vendues dans le monde en 2020 (-24%). Les ventes mondiales de Nissan, qui pourtant devraient avoir aussi bénéficié de la meilleure tenue des marchés chinois et américain, a carrément plongé de 22% (à 4 millions d'unités). Mitsubishi Motors a dégringolé de 33% (à 820.000 unités). Renault avait fléchi de 21,3%. En pleine restructuration et changement de stratégie, Nissan et Mitsubishi ont réduit fortement les rabais qui avaient permis à l’ex-patron de l’Alliance de Carlos Ghosn de triompher en 2018. Pour tenter de renouer avec la rentabilité.

L'Américain General Motors est demeuré le numéro un auto mondial pendant 70 ans (avec les poids-lourds qu'il a longtemps produits). Et ce, jusqu'en 2007. Il a alors cédé la place à Toyota, qui l'a perdue suite au tsunami en 2011. Mais le Japonais l'a v[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi