La bourse ferme dans 6 h 18 min
  • CAC 40

    6 758,46
    +34,65 (+0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 142,81
    +24,86 (+0,60 %)
     
  • Dow Jones

    35 116,40
    +278,24 (+0,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1858
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    1 813,90
    -0,20 (-0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    31 824,22
    -940,63 (-2,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    921,69
    -21,75 (-2,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,55
    -0,01 (-0,01 %)
     
  • DAX

    15 657,02
    +101,94 (+0,66 %)
     
  • FTSE 100

    7 126,78
    +21,06 (+0,30 %)
     
  • Nasdaq

    14 761,29
    +80,23 (+0,55 %)
     
  • S&P 500

    4 423,15
    +35,99 (+0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • GBP/USD

    1,3927
    +0,0012 (+0,08 %)
     

Toyota domine au Japon pour mieux régner sur le monde

·2 min de lecture

Le premier constructeur auto mondial préfère cultiver l’extrême discrétion et accroître son hégémonie par des accords avec ses compatriotes, dont il tire les ficelles. Il détient des participations dans tous les rivaux, sauf Honda, Nissan et MMC.

Mais où peut donc s’arrêter ? Pas de rachats spectaculaires, de fusion du siècle ! Ce n’est pas du tout le genre du premier constructeur auto mondial, qui préfère cultiver l’extrême discrétion et accroître son hégémonie par un entrelacs d’accords avec ses compatriotes, dont il tire lui-même les ficelles. Nouvel avatar, quasi-incompréhensible aux yeux des rivaux étrangers : Suzuki annonce ce mercredi qu’il rejoint le consortium sur les utilitaires propres créé par Toyota. Le spécialiste des petits véhicules et des mini-citadines - un segment fiscalement favorisé qui représente près de 40% des véhicules en circulation dans l’archipel -, entre à hauteur de 10% dans le nouvel ensemble, à parité avec les autres constructeurs japonais que sont Daihatsu (véhicules d’entrée de gamme au Japon) et Isuzu (véhicules commerciaux). Un jeu de participations croisées a priori égalitaire. Que nenni !

Daihatsu est une filiale à 100% de (depuis 2016), lequel possède 5% de Suzuki (depuis août 2019) et 4,6% d'Isuzu (depuis mai dernier). Le maître à bord est incontestablement la firme de Toyota City dirigée par Akio Toyoda, petit-fils de Kiichiro Toyoda, le fondateur de la Toyota Motor Corporation ! "Nous serons en mesure d'élargir notre cercle de coopération pour couvrir non seulement les véhicules commerciaux mais aussi les mini-véhicules", a -t-il d’ailleurs aussitôt déclaré, ajoutant dans la plus pure langue de bois du constructeur : "cette expansion nous permet de faire un pas de plus vers une meilleure société de la mobilité".

70% du marché nippon

, qui accapare directement ou indirectement près de 70 % des immatriculations dans l’archipel, possède en outre 5% de son autre compatriote qu’est Mazda (depuis 2017) et 20% de Subaru à travers des montées successives au capital, dont la dernière est intervenue en septembre 2019. Au Japon, les participations, même petites, suffisent pour bloquer le jeu. Car ces accords capitalistiques s’accompagnent d’une foule de partenariats industriel[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles