La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 373,24
    +56,92 (+0,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 184,72
    +8,32 (+0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    27 120,53
    +128,32 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    0,9897
    -0,0089 (-0,89 %)
     
  • HANG SENG

    18 087,97
    +1 008,46 (+5,90 %)
     
  • BTC-EUR

    20 431,32
    -35,70 (-0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    458,46
    +0,05 (+0,01 %)
     
  • S&P 500

    3 796,14
    +5,21 (+0,14 %)
     

Les touristes français sont-ils de gros radins?

Image © Robert Melen/Shutterstock/SIPA

Le secteur du tourisme a fait le plein avec plus de 20 millions de Français sur les routes de l'Hexagone et une quinzaine de millions d'étrangers. Mais une étude révèle que les Français en vacances à l'étranger sont plus attentifs à leurs dépenses que les étrangers en visite en France.

Radins, les Français en vacances? C’est en tout cas la conclusion d’une étude du groupe Wise, spécialisé sur les paiements électroniques, qui a analysé les dépenses de 90.000 voyages de Français à l’étranger et d’étrangers en France, entre le 1er juillet et le 22 août dernier. On pourrait penser que les vacances sont un moment où l’on regarde moins à ses dépenses, où l’on veut se faire plaisir. Mais pas pour tout le monde apparemment. Cet été, les étrangers en France ont fait davantage chauffer leur carte que les Français qui se sont aventurés hors de leurs frontières. Les premiers ont dépensé en moyenne 56 euros par achat shopping, contre 42 euros pour les Français. Les étrangers en France ont aussi dépensé plus en restauration (32 euros) que l’addition moyenne des Français dans les cafés et restaurants hors France (25 euros). Même pour les transports, les Français ont fait plus attention: 24 euros contre 27 euros pour les étrangers parcourant l’Hexagone…

Plus de 35 millions de touristes en France

Mais les Français à l’étranger étaient peu nombreux, cette année. Moins de deux millions, selon les données provisoires. , selon l'Insee, Atout France et ADN Tourisme, où ils ont dépensé 15 milliards d'euros. "Cette reprise était très attendue, mais, de l'aveu même des professionnels, pas si tôt, a expliqué Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme. Elle arrive avec six mois d'avance."

Ces touristes français se sont ajoutés aux étrangers, qui étaient aussi de retour, après une absence remarquée, les années précédentes. Elle aurait coûté à la France environ 60 milliards d’euros de PIB. Cette année, ces étrangers auraient été près d’une quinzaine de millions selon les premières remontées. Dont . Dans le top 10 des nationalités qui sont le plus venus cet été, les Britanniques prennent la première place, suivis d’autres européens comme les Allemands et les Belges. A noter le retour des Américains[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi