La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 593,73
    -338,96 (-1,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Tourisme: la France peut enfin célébrer le retour de la clientèle chinoise, avec modération

Rafael Ben Ari/Newscom/SIPA

Si la clientèle chinoise, cantonnée au Louvre, à la tour Eiffel et Versailles ne représentait que 3% du chiffre d'affaires du tourisme avant la pandémie, et qu'elle avait été remplacée par d'autres, leur retour est une bonne nouvelle.

Personne n’a encore osé sabler le champagne dans le monde du tourisme, mais le retour, même prudent, des visiteurs chinois est une excellente nouvelle. Ils sont à nouveau les bienvenus en France à condition de présenter un test PCR ou antigénique négatif effectué quarante-huit heures avant leur départ et d’accepter de se prêter à des tests aléatoires à leur arrivée. Certes, cette clientèle assez limitée aux sites parisiens (Louvre, tour Eiffel et Versailles) ne représentait que 3% du chiffre d’affaires du secteur avant la pandémie. Et depuis presque trois ans, elle avait été remplacée par d’autres.

"Nos voisins européens sont venus très nombreux en 2022, les touristes d’Inde et du Brésil sont de retour, ainsi que les Américains qui profitent du taux de change favorable", observe Vanguélis Panayotis, président de MKG Consulting. Hormis une poignée d’hôtels et de restaurants, les acteurs français du tourisme étaient passés à autre chose et ont même bouclé, sans la clientèle chinoise, une année 2022 en progression en valeur par rapport à l’avant-Covid. "On peut s’attendre à revoir les groupes de Chinois au troisième trimestre 2023, et sans doute la clientèle de l’ultra-luxe dès le printemps, pronostique cet expert. Les quatre palaces parisiens prisés des Chinois les plus fortunés vont enfin respirer."

Lire aussiLa fin du "zéro Covid" en Chine pousse le Japon à se refermer... pour les Chinois

Les professionnels ne le disent pas ouvertement, mais un retour graduel de ces visiteurs est peut-être la meilleure chose qui pouvait arriver dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre. Alors que le calendrier est riche en grands événements dans les deux ans à venir - Coupe du monde de rugby et JO 2024 -, le tourisme doit vite trouver des solutions à ses faiblesses structurelles.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi