La bourse ferme dans 4 h 52 min
  • CAC 40

    5 483,58
    -39,94 (-0,72 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 557,75
    -35,08 (-0,98 %)
     
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2121
    -0,0047 (-0,39 %)
     
  • Gold future

    1 841,50
    -9,40 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    25 987,56
    -868,22 (-3,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    633,13
    -6,79 (-1,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,77
    +0,16 (+0,30 %)
     
  • DAX

    13 738,35
    -132,64 (-0,96 %)
     
  • FTSE 100

    6 617,64
    -36,37 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3725
    -0,0007 (-0,05 %)
     

Tourisme: les défis de Franck Gervais, le nouveau boss de Pierre et Vacances

·2 min de lecture

Passé par la SNCF et le groupe Accor, ce X-Ponts de 44 ans, spécialiste du tourisme et du digital, arrive à la tête d'une entreprise aux marques fortes, mais qui affiche de lourdes pertes. Il va devoir lui donner un nouvel élan tout en poursuivant le programme d'économies lancé par son prédécesseur Yann Caillère.

Un nouveau directeur général à la tête de Pierre et Vacances-Center Parcs. Un de plus ! C'est devenu un sujet de plaisanterie tant ce groupe de tourisme bien connu créé en 1967 par Gérard Brémond a vu passer des dirigeants ces dernières années. François Georges, Eric Debry (ex-Nouvelles Frontières), Sven Boinet (ex-Accor), Françoise Gri (ex-Manpower), Olivier Brémond (le fils de Gérard), Yann Caillère (ex-Accor) se sont succédés depuis une dizaine d'années au poste de directeur général, partis parfois à leur initiative, parfois remerciés, souvent remplacés par le président fondateur , qui n'hésite pas à reprendre le bureau de directeur général par intérim, à chaque fois que le poste est vacant.

Voici aujourd'hui Franck Gervais, 44 ans, diplômé des très prestigieuses Ecole Polytechnique et Ecole des Ponts et chaussées. Jadis présenté comme l'un des successeurs potentiels de Guillaume Pépy à la tête de la SNCF, puis de Sébastien Bazin à la tête d'Accor, on le verrait bien aujourd'hui comme le dauphin tant attendu de Brémond, mais il vaut mieux s'abstenir car de tels plans n'ont jamais porté chance.

A voir

Bonne nouvelle, cette fois-ci, la transition se fait sans heurts. "C'était prévu, Yann Caillère intervenait un peu comme un manager de transition afin d'identifier les problèmes du groupe et de lancer un plan de réorganisation", explique Jacques Maillot, ancien président de Nouvelles Frontières, excellent connaisseur des arcanes de l'industrie du tourisme. Gérard Brémond 83 ans, n'aura pas eu besoin d'assurer l'intérim à la tête de cette ensemble qui réalise 1,3 milliard d'euros de chiffre d'affaires et qui n'a jamais été bénéficiaire depuis 2011.

Contacté par Challenges, Franck Gervais, reconnait que son principal défi consiste à projeter le groupe . "Cette entreprise a un potentiel gigantesque, des collaborateurs et un positionnement exceptionnels. Elle fait face à une crise sans précédent mais elle est bien armée avec son positionnement axé sur le en famille, le[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi