Publicité
Marchés français ouverture 1 h 3 min
  • Dow Jones

    38 239,98
    +253,58 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    15 451,31
    +169,30 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    37 523,45
    +84,84 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0654
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    16 825,66
    +313,97 (+1,90 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 473,12
    +267,54 (+0,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 403,01
    -2,98 (-0,21 %)
     
  • S&P 500

    5 010,60
    +43,37 (+0,87 %)
     

Tourisme : à l'aube des JO, devinez combien d’emplois restent à pourvoir en France

Benoit Durand/ AFP

Des effluves de viandes grillées et des adolescents encapuchonnés par centaines. Le ministère de l’Economie s'est quelque peu déridé, ce lundi 18 mars, à l’occasion du lancement de la semaine des métiers du tourisme. Au fond de l’austère ensemble de bâtiments gris, la ministre du tourisme Olivia Grégoire et le chef cuisinier Mory Sacko ont donné le coup d’envoi de cette seconde édition, qui rassemble plus de 2 200 événements à travers le territoire, pour tenter d’attirer de nouvelles recrues, toutes filières confondues.

Malgré une belle reprise d’activité post Covid-19, avec plus de 100 millions de visiteurs internationaux accueillis en 2023, le secteur est confronté à un paradoxe : «notre société est plus que jamais tournée vers le loisir et, en même temps, elle est peu mobilisée ou attirée par ces métiers», analyse Jean-Virgile Crance, président de la confédération des acteurs du tourisme (CAT). En effet, d’après les derniers chiffres recensés par le ministère du tourisme, plus de 200 000 postes vacants restent à pourvoir cette année, sans compter les besoins de main-d'œuvre supplémentaire en vue des Jeux Olympiques 2024.

En moins de dix ans, le secteur du tourisme a connu une inversement profond de situation, passant «d’une difficulté à trouver des employeurs à une difficulté à trouver des salariés (qualifiés ou non)», résume le cabinet d’Olivia Grégoire. Cette tension au niveau du recrutement transparaît dans tous les corps de métiers, qu’il s’agisse de l’hôtellerie, la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : la Bourse de Paris en baisse, la réunion de la Fed en ligne de mire
CAC 40 : quels risques menacent la Bourse en 2024 ?
Une enseigne russe de hard-discount est-elle sur le point de s’installer en France ?
Comment Kiabi résiste-t-il à l’installation massive de la fast fashion en France ?
Guide Michelin : ce que coûte la perte d’une étoile à un chef comme Michel Sarran