Marchés français ouverture 1 h 58 min
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • Nikkei 225

    28 972,92
    -249,85 (-0,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,0170
    -0,0010 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    19 797,71
    -124,74 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    23 008,42
    -849,81 (-3,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    556,31
    -16,50 (-2,88 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     

Une tour solaire pour produire du carburant pour les avions

Selon la manière utilisée pour le calculer, l’impact climatique du transport aérien varie de moins de 1 % à quelque 5 %. Mais ce qui est certain, c’est qu’il est essentiellement le résultat de la combustion du kérosène qui alimente les réacteurs de nos avions. Car le kérosène est produit par raffinage du pétrole, un combustible fossile. Sa combustion émet du dioxyde de carbone (CO2), le principal gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique anthropique. Pour l’heure, malheureusement, il n’existe pas d’alternative propre qui permette d’envisager de maintenir le trafic des vols long-courriers à l’échelle mondiale.

Réchauffement climatique : l'impact des traînées d'avion va tripler d'ici 2050

Pour l’heure… parce que les scientifiques sont loin de s’avouer battus dans le domaine ! Parmi les pistes les plus prometteuses, celle de la production de combustibles dits solaires. L’idée est de produire un combustible de synthèse à partir d’énergie solaire. C’est envisageable par voie photochimique, en activant des réactions grâce aux photons qui portent l’énergie solaire, ou par voie photobiologique, comprenez par photosynthèse artificielle, par exemple. Mais aussi par voie thermochimique.

C’est cette voie que des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Zurich (ETH, Suisse) ont choisi d’explorer. Ils présentent aujourd’hui un système de production de carburant qui, espèrent-ils, pourrait aider le secteur de l’aviation à devenir neutre en carbone. Une tour solaire qui produit du carburant pour avions à partir d’eau et de CO2.

Le principe du dispositif de tour solaire imaginé par les chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Zurich (ETH, Suisse). © École polytechnique fédérale de Zurich
Le principe du dispositif de tour solaire imaginé par les chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Zurich (ETH, Suisse). © École polytechnique fédérale de Zurich

Cette tour se compose de 169 panneaux qui suivent la course du soleil en réfléchissant et en concentrant le rayonnement vers un réacteur situé au sommet. Cette énergie permet de déclencher ensuite des cycles de réactions d’oxydoréduction sur la structure poreuse en...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles