Marchés français ouverture 3 h 36 min
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 261,51
    +45,99 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1647
    +0,0009 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    26 094,00
    +306,79 (+1,19 %)
     
  • BTC-EUR

    54 945,01
    +610,95 (+1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 481,66
    +18,30 (+1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

Tour de France 2022: un parcours très sélectif avec des pavés et l'Alpe d'Huez

·2 min de lecture

Après quatre ans d'absence, l'Alpe d'Huez fera son retour le 14 juillet sur le Tour de France 2022.

Après quatre ans d'absence, l'Alpe d'Huez fera son retour le 14 juillet sur le Tour de France 2022, au lendemain d'une autre étape d'enfer au col du Granon, selon le parcours présenté jeudi à Paris, à près de neuf mois du départ le 1er juillet à Copenhague. Une séquence de pavés au retour dans le nord de la France, les Alpes avant les Pyrénées, un long contre-la-montre de 40 kilomètres dans le Lot à la veille de l'arrivée sur les Champs-Elysées programmée le 24 juillet: plusieurs temps forts sont identifiés dans ce 109e Tour qui comporte sa part de nouveautés (trois jours au Danemark, le col pyrénéen de Spandelles) et de grands classiques.

Nostalgie, quand tu nous tiens... Christian Prudhomme, le directeur du Tour, a validé un diptyque vintage rappelant l'édition 1986 quand Bernard Hinault avait perdu le maillot jaune au Granon, lors de l'unique visite du Tour dans ce site de haute altitude à 2413 mètres. Le lendemain, le dernier Français à figurer au palmarès (1985) gagnait à l'Alpe d'Huez, la station de l'Oisans, devant l'Américain Greg LeMond dans l'une des arrivées les plus mémorables du Tour.

Un détour en Suisse

Pendant quelques instants, Hinault, présent dans l'amphithéâtre du Palais des Congrès, a rajeuni de près de 36 ans quand il a vu sur l'écran la réplique exacte de l'étape de l'Alpe d'Huez (par le Galibier et la Croix-de-Fer).

A quelques fauteuils de distance, son lointain successeur, le Slovène Tadej Pogacar, a découvert le menu qui l'attend les 13 et 14 juillet: cinq cols hors catégorie, dont le Galibier escaladé par ses deux versants, et deux montées finales qui vont bouleverser le classement établi dans les dix premiers jours de course.

Pour Pogacar, qui ignore tout encore de ces ascensions légendaires(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles