La bourse ferme dans 1 h 51 min
  • CAC 40

    5 422,41
    -101,11 (-1,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 522,13
    -70,70 (-1,97 %)
     
  • Dow Jones

    30 482,79
    -454,25 (-1,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,2079
    -0,0090 (-0,74 %)
     
  • Gold future

    1 841,70
    -9,20 (-0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    24 862,67
    -1 575,51 (-5,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    601,05
    -38,87 (-6,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,50
    -0,11 (-0,21 %)
     
  • DAX

    13 577,18
    -293,81 (-2,12 %)
     
  • FTSE 100

    6 547,83
    -106,18 (-1,60 %)
     
  • Nasdaq

    13 356,95
    -269,11 (-1,97 %)
     
  • S&P 500

    3 784,96
    -64,66 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3671
    -0,0061 (-0,45 %)
     

Comment la Tour Eiffel se prépare à l'après-Covid

·2 min de lecture

INTERVIEW - En 2020, la Tour Eiffel dont 80% de ses revenus sont issus de la billetterie comptait 1,8 million de visiteurs, contre 6,2 millions en 2019. Jean-François Martins, président de la SETE - Société d'exploitation de la Tour Eiffel - depuis septembre commente pour Challenges les différents chantiers qu'il compte mener pour revitaliser le monument.

, la SETE - Société d'Exploitation de la Tour Eiffel - s'est dotée le 11 septembre dernier d'un nouveau président. A 38 ans, Jean-François Martins, diplômé en Management de l'Economie Sociale et Solidaire à l'Université de Marne La Vallée, fut l'ancien adjoint à la Maire de Paris en charge du Tourisme, du Sport et des Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris en 2024. "A ce poste, je suivais déjà beaucoup le sujet Tour Eiffel, donc il était légitime que je poursuive cet engagement en en prenant plus directement la présidence", confie-t-il à Challenges. Mais alors que la Tour Eiffel dont 80% de ses revenus sont issus de la billetterie a vu sa fréquentation fondre en 2020, avec 1,8 million de visiteurs contre 6,2 millions en 2019, son nouveau président commente les différents chantiers qu'il compte mener pour revitaliser le monument. En revanche, Jean-François Martins a refusé de réagir à .

Challenges. Avez-vous pu estimer les pertes des deux confinements liés à la pandémie pour la Tour Eiffel?

Jean-François Martins, président de la SETE. Nous avons établi un premier bilan. C’est une perte très immédiate de revenus. Il faut mesurer que 80% des revenus de la Tour Eiffel sont issus de la billetterie. Précisément, nous avons perdu près de 75% de nos visiteurs cette année, avec 1,8 million de visiteurs en 2020 contre 6,2 millions en 2019, et 77% du chiffre d'affaires de la Tour Eiffel. C’est à dire plus de 70 millions d’euros, alors que le budget de fonctionnement de la SETE est de 99 millions d’euros. Il faut savoir que la Tour Eiffel n’a pas bénéficié d’enveloppe . Alors même que nous avons sollicité les ministres du Tourisme et de la Culture pour que l’Etat nous vienne en aide. Nous avons en revanche bénéficié d’un PGE, mais nous n’avons malheureusement pas eu le droit aux exonérations du secteur touristique parce que nous dépassons les 250 salariés. Mais nous ne désespérons pas de convaincre l’Etat de nous aider à affronter ce qui est une situation que nous n’avons jam[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi