Tour du monde des performances boursières en 2012

Les Bourses mondiales ont globalement bien progressé en 2012, soutenues par les annonces des grands banquiers centraux et les signaux de reprise économique aux Etats-Unis et en Chine.

Ainsi, l’indice mondial MSCI All Cap World Index (ACWI), qui mesure la performance des marchés boursiers de 24 pays occidentaux et 21 pays émergents, a enregistré un gain de 13,45% l’année dernière.

En comparaison des autres pays développés, le CAC 40 a réalisé un score honorable de +15,2% sur l'ensemble de 2012, après deux années de baisses successives. La Bourse de Paris a ainsi fait sensiblement mieux que le « Footsie » londonien (+5,8%) mais est resté loin derrière le DAX allemand, qui s’est envolé de 29%. Par ailleurs, les Bourses danoise (+28,9%), autrichienne (+27,7%), ou encore polonaise (+26,6%) se sont aussi très bien comportées.

En 2012, la Bourse de Paris a aussi battu Wall Street où le Dow Jones a engrangé une hausse de 5,9%, le S&P 500 un gain de 11,8% et le Nasdaq, qui rassemble les valeurs technologiques, a signé une hausse de 13,6%. De son côté, la place de Tokyo s’est envolée de 22,9%, portée par les espoirs d’un assouplissement de la politique monétaire au Japon.

En Europe du Sud, la Bourse d’Athènes s’est illustrée par un rebond annuel de 32,5% même si l’indice phare grec, l’ASE, perd toujours plus de 80% sur 5 ans. Le MIB italien est parvenu à récolter 7,8%, malgré les difficultés croissantes du pays. A l’inverse, l’IBEX35 a cédé 4,7% à Madrid, alors que l’économie espagnole s’est fortement dégradée et que le chômage touche désormais un quart de la population.

Plus à l’Est, la place de Bratislava a chuté de 11,9%, touchée de plein fouet par la crise de l’industrie automobile, principal moteur de l'économie slovaque. Pire encore, la Bourse ukrainienne s’est effondrée de 38,5%, alors que le pays s’enfonce dans la crise économique. C’est tout de même aux frontières de l’Europe que se trouve ...

... Lire la suite sur capital.fr