Publicité
La bourse ferme dans 2 h 47 min
  • CAC 40

    7 623,57
    +1,55 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 928,69
    +31,25 (+0,64 %)
     
  • Dow Jones

    40 415,44
    +127,91 (+0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,0862
    -0,0031 (-0,28 %)
     
  • Gold future

    2 405,80
    +11,10 (+0,46 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 153,09
    -1 160,24 (-1,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 377,55
    -7,71 (-0,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,95
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 589,54
    +182,47 (+0,99 %)
     
  • FTSE 100

    8 188,08
    -10,70 (-0,13 %)
     
  • Nasdaq

    18 007,57
    +280,63 (+1,58 %)
     
  • S&P 500

    5 564,41
    +59,41 (+1,08 %)
     
  • Nikkei 225

    39 594,39
    -4,61 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 469,36
    -166,52 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2911
    -0,0022 (-0,17 %)
     

Toulouse : cette entreprise va embaucher du personnel pour construire des satellites pour faire le ménage dans l’espace

Unsplash

Astroscale, la société japonaise spécialisée dans la gestion des débris spatiaux, a récemment annoncé son intention d'établir sa présence à Toulouse, en France, dans le but de développer ses opérations de maintenance en orbite. Cette initiative, menée en partenariat avec le Centre National d'Études Spatiales (CNES), vise à contribuer de manière significative à l'élimination active des débris spatiaux qui menacent l'environnement spatial français, rapporte France 3 régions, le 27 octobre 2023. Selon les données fournies par l'Agence Spatiale Européenne (ESA), plus de 30 000 débris spatiaux de plus de 10 centimètres de diamètre sont actuellement répertoriés en orbite autour de la Terre. Le problème ? Plus de la moitié de ces débris se trouvent à moins de 2 000 kilomètres de notre planète. Le risque de collisions et de fragmentations est donc accru.

Pire encore, la croissance de la pollution spatiale ne montre aucun signe de ralentissement. En 2022, un nombre record de 2 409 nouveaux satellites ont été lancés en orbite. Cette augmentation constante suscite des inquiétudes dans la communauté scientifique. Les spécialistes redoutent les conséquences d'une collision ou d'une fragmentation de ces nombreux objets en orbite. Astroscale veut relever ce défi en développant une technologie novatrice basée sur des plaques magnétiques d'environ 15 centimètres de diamètre. Elles sont conçues pour être fixées sur les satellites en fin de vie, afin de faciliter leur rapprochement avec le satellite (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Hezbollah a plus de 200 000 roquettes en stock pour affronter Israël
Le Hezbollah a plus de 200 000 roquettes en stock pour affronter Israël
L’essor des diamants de synthèse génère toujours plus de dollars
L’essor des diamants de synthèse génère toujours plus de dollars
Taxe sur les aéroports : vous allez payer 1,50 euro supplémentaire par billet, annonce le patron d’ADP