La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    30 112,83
    -1 706,28 (-5,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Toulouse : un étudiant à la rue après le squat de son appartement ?

·1 min de lecture

“D’un coup, je me suis retrouvé à la rue, sans pouvoir rentrer dans mon propre appartement… Je le vis très mal. Il faut garder son sang-froid pour ne pas rentrer chez soi et tout casser.” Interrogé par France 3, Tristan a du mal à cacher sa colère. Après trois mois d’absence en raison du confinement, cet étudiant n’a pas réussi à rentrer dans son appartement situé à Toulouse, en Haute-Garonne, le 15 mai dernier. La raison ? Des voisins auraient profité de son absence pour pénétrer dans son logement, le vider, changer les serrures et s’y installer, d’après des témoignages que le jeune homme de 22 ans a recueillis.

“Nous vivons dans la peur ici, à cause de ces personnes. Il y a eu des dégradations. On part le matin, sans savoir ce qui va se passer quand on rentre à la maison”, assure une voisine à France 3. Tristan n’a pas pu constater si son logement était vraiment squatté : personne ne lui a ouvert la porte. Alors qu’il continue de payer le loyer (comme lors de son absence), l’étudiant est désemparé et a porté plainte le 18 mai dernier. “L’agent m’a expliqué que ce n’était pas une violation de domicile puisqu’on ne sait pas si quelqu’un est toujours à l’intérieur”, relate-t-il dans les colonnes de La Dépêche du Midi. “J’ai donc déposé plainte pour dégradation ou détérioration volontaire du bien d’autrui causant un dommage léger.”

>> A lire aussi - Squat : les vrais chiffres de l’ampleur du phénomène

Hébergé par sa petite amie en attendant, il n’aurait pas de nouvelles de l’agence (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Squat : les vrais chiffres de l’ampleur du phénomène
Le président de l'OGC Nice lance un projet immobilier faramineux pour sa future villa
Une propriétaire recrute de faux policiers pour expulser ses locataires
Après MaPrimeRénov', une aide pour adapter les logements au vieillissement ?
Immobilier : les villes où les vendeurs augmentent le plus leurs prix

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles