La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 264,46
    +64,74 (+0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Il touche le jackpot à l'EuroMillions mais retourne travailler à Lidl

Être millionnaire et continuer à travailler chez Lidl. La situation peut paraître étrange, voire hors de propos, mais c'est bien ce qui est arrivé à ce Gallois que nous décrit le Mirror. Surtout, ce qui est particulier, c'est que cette décision est de son ressort. Il a choisi de cacher à son entreprise qu'il avait remporté un million de livres à la loterie nationale. En réalité, tout remonte à 2019. Steve Schiltz remporte son gros gain. Mais la pandémie de Covid-19 frappe toute la planète et le gouvernement est à court de main d'œuvre, en particulier de chauffeurs routiers.

Or l'homme est chauffeur routier pour Lidl. Il reçoit une lettre lui demandant de venir au travail. "Beaucoup de gens ont reçu le même courrier, mais peu étaient millionnaires", sourit-il aujourd'hui. "Cela a fait de moi une personne à part, donc je n'ai pas hésité une seconde. J'étais heureux d'aider et de retourner au travail", avoue-t-il au Mirror. Il ajoute : "Cela signifiait qu'au lieu de sortir de l'argent, ça rentrait sur le compte en banque." Dès lors, le cinquantenaire a continué à conduire les camions à travers le Pays de Galles afin que les clients puissent continuer à faire leurs achats.

Ce qui l'a poussé à faire ça ? Son amour pour le métier bien sûr, mais aussi l'exemple de sa femme qui a aussi continué à travailler pendant la pandémie en tant que formatrice dans le secteur de la santé. Elle aimait trop le travail pour s'arrêter, mais a décidé de passer à la semaine de quatre jours tout de même. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le chômage en France au plus bas depuis 2008
L’autoconsommation solaire est-elle rentable ? Garde d’enfants : le crédit d’impôt instantané arrive bientôt… Le flash éco du jour
Adhésion à l'Otan : la France "aux côtés de la Finlande et de la Suède"
Jean Castex quitte la "vie politique nationale" mais veut "continuer à servir" son pays
Faute de personnel, une retraitée en béquilles aide le restaurant de son fils

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles