Marchés français ouverture 5 h 1 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 603,85
    +361,64 (+1,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,2099
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    29 484,83
    +622,06 (+2,16 %)
     
  • BTC-EUR

    30 421,90
    -163,31 (-0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    723,04
    -12,10 (-1,65 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Touché par la cyberattaque de SolarWinds, Microsoft assure que ses produits et données clients ne sont pas affectés

·2 min de lecture
Touché par la cyberattaque de SolarWinds, Microsoft assure que ses produits et données clients ne sont pas affectés

Microsoft a déclaré jeudi 17 décembre que ses systèmes avaient été affectés par le piratage de SolarWinds, mais a démenti une information selon laquelle ses services auraient été détournés pour s'en prendre à ses propres clients. Reuters a rapporté plus tôt dans la journée que Microsoft a été emporté par la cyberattaque de SolarWinds, rendant ses systèmes vulnérables aux personnes malintentionnées. De plus, selon Reuters, les produits de la société ont été compromis par les pirates, mettant potentiellement en danger les clients des produits Microsoft comme Office 365 ou Azure.

En réponse, le groupe a confirmé qu'il était affecté par la vaste cyberattaque provenant du logiciel informatique SolarWinds — mais a catégoriquement nié que les données des clients ou ses propres produits étaient en danger. "Nous pensons que les sources de l'information de Reuters sont mal informées ou interprètent mal leurs informations", a déclaré la société à Business Insider.

"Comme d'autres clients de SolarWinds, nous avons recherché activement des indicateurs de cet acteur et pouvons confirmer que nous avons détecté des binaires SolarWinds malveillants dans notre environnement, que nous avons isolés et supprimés", a déclaré Frank Shaw, porte-parole de Microsoft, dans une déclaration supplémentaire jeudi après-midi. "Nous n'avons pas trouvé de preuve concernant l'accès aux services de production ou aux données des clients. Nos enquêtes, qui sont en cours, n'ont trouvé absolument aucune indication que nos systèmes ont été utilisés pour attaquer d'autres personnes."

Dans un long billet de blog publié jeudi soir, le président de Microsoft, Brad Smith, a écrit que SolarWinds "est effectivement une attaque contre les États-Unis". Brad Smith a appelé à "un leadership plus efficace et collaboratif de la part du gouvernement et du secteur technologique".

Microsoft a également réitéré ce qu'il a dit dans un billet de blog dimanche : "Nous voulons également rassurer nos clients en leur disant que nous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Apple pourrait produire des voitures électriques à partir de 2024
L'OMS et les experts rassurent sur la nouvelle souche du coronavirus détectée au Royaume-Uni
Comment observer la 'grande conjonction' entre Jupiter et Saturne
Google pourrait être démantelé si le projet de règlement européen du numérique était appliqué
Le vaccin de Moderna contre le Covid-19 en passe d'être autorisé aux Etats-Unis