La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 343,05
    -730,89 (-1,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

TotalEnergies et Veolia s’associent pour la culture de microalgues

·1 min de lecture

De nombreuses idées germent du côté de TotalEnergies pour produire du biocarburant plus respectueux de l’environnement. La dernière en date : la culture de microalgues à partir de CO2. Le géant français de l’énergie a annoncé le 6 juillet dernier son association avec le spécialiste du traitement de l’eau et des déchets Veolia autour d’un projet de recherche prévu sur quatre années sur le site de la bioraffinerie de la Mède, exploitée par TotalEnergies. Une annonce qui intervient à peine une semaine après que son président a déclaré vouloir abandonner l’huile de palme dès 2023 en tant que matière première pour les biocarburants.

La production de biocarburant de 3e génération

Selon Marie-Noëlle Semeria, directrice Recherche et Développement de TotalEnergies, « les biocarburants permettent aux clients de TotalEnergies de réduire leur empreinte carbone et contribuent ainsi à l’ambition de la compagnie d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, ensemble avec la société ». L’objectif de ce partenariat est donc de produire à grande échelle du biocarburant, dit de 3e génération. Troisième génération, parce que l’intérêt pour les microalgues avait débuté avec des essais sur les plantes vivrières, mais décriés à cause de la déforestation, puis avec de la matière végétale lignocellulosique (comme les résidus forestiers), plus efficaces mais qui nécessitaient de mobiliser de grandes surfaces de terre.

TotalEnergies et Veolia, un partenariat de deux multinationales pour produire à grande échelle du biocarburant à partir de microalgues. © Barbol, Adobe Stock
TotalEnergies et Veolia, un partenariat de deux multinationales pour produire à grande échelle du biocarburant à partir de microalgues. © Barbol, Adobe Stock

Les multiples atouts des microalgues

Les microalgues présentent, elles, plusieurs avantages de taille. D’abord leur efficacité photosynthétique qui permet une bonne croissance à partir de la lumière du soleil et du CO2 d’origine atmosphérique ou industrielle. Une croissance, qui est en plus continue malgré le changement des saisons. Enfin, la culture peut intervenir hors-sol ou dans des bassins, ce qui « rapporté à une...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles