La bourse ferme dans 7 h 27 min
  • CAC 40

    6 676,78
    -35,70 (-0,53 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 947,47
    -14,94 (-0,38 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0440
    +0,0035 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 759,50
    +5,50 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    15 561,62
    -391,46 (-2,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    380,83
    -1,82 (-0,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,92
    -2,36 (-3,09 %)
     
  • DAX

    14 478,68
    -62,70 (-0,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 435,56
    -51,11 (-0,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2097
    +0,0006 (+0,05 %)
     

TotalEnergies va investir 1,5 milliard de dollars dans le gaz au Qatar

IMAD CREIDI

Qatar Energy et TotalEnergies sont tombés d’accord concernant le développement gazier du pays émirat. Une signature importante sur fond de crise de l’énergie en Europe provoquée par la guerre russe en Ukraine.

TotalEnergies va investir 1,5 milliard de dollars dans le projet gazier "North Field South" au Qatar, dans lequel il va détenir une participation de 9,375% au côté de QatarEnergy et d'autres partenaires internationaux, a déclaré samedi le PDG du groupe français, Patrick Pouyanné.

Doha avait annoncé en juin avoir attribué une participation de 25% au groupe pétrolier français dans une coentreprise formée avec sa compagnie nationale pour développer le projet "North Field East" (NFE), afin d'augmenter la capacité d'export de gaz naturel liquéfié (GNL) du Qatar.

Concernant le projet "North Field South Expansion" (NFS), le directeur général de QatarEnergy, Saad al Kaabi a déclaré samedi que TotalEnergies détiendrait 9,375% des 25% attribués par Doha à des partenaires internationaux, QatarEnergy conservant là aussi une part majoritaire de 75%.

Saad al Kaabi a ajouté que les noms des autres partenaires seraient dévoilés ultérieurement.

Le projet NFS a une capacité de production de 16 millions de tonnes par an, deux fois moins que le projet NFE.

Le North Field East, où la production doit débuter en 2026, est une extension du champ offshore North Field, le plus grand gisement de gaz naturel au monde que le pays du Golfe partage avec l’Iran. North Field South est un autre projet d’extension du champ North Field, qui représente environ 10 % des réserves de gaz naturel connues dans le monde, selon QE. Il s’étend sous la mer jusqu’au territoire iranien.

Alternative au gaz russe

"Grâce au cumul de ses participations dans NFE (6,25%) et NFS, TotalEnergies ajoutera, d'ici 2028, 3,5 millions de tonnes par an de production à son portefeuille mondial de GNL – en pleine croissance – en ligne avec l'objectif de la Compagnie de porter à 50% la part du gaz naturel dans son mix de ventes à l'horizon 2030", dit le géant des hydrocarbures.

Patrick Pouyanné s'est félicité lors une conférence de presse à Doha d'un accord qui arrive au "meilleur moment", compte tenu de l'explosion de la demande[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi