La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 941,43
    -334,82 (-1,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

TotalEnergies met les gaz en Papouasie-Nouvelle-Guinée

BENOIT TESSIER

Avec deux ans de retard, Total Energies relance son projet d'exploitation de gaz naturel dans cette île du Sud-Pacifique. Une première phase d'études a été lancée.

Le géant français TotalEnergies a annoncé mercredi qu'il lançait une phase d'étude en Papouasie-Nouvelle-Guinée pour relancer son projet de liquéfaction et d'exploitation de gaz naturel (GNL). Cette première phases d'études d'ingénierie concernera les installations de production, avant une décision finale d'investissement prévue pour la fin de l'année 2023.

Le démarrage de la production ne devrait pas avoir lieu avant 2027, précise . Le projet de l'énergéticien, mené aux côté de l'américain ExxonMobil, de l'australien Oil Search et de l'État papouasien, permettra d'exploiter les réserves naturelles en gaz de cette île du Pacifique et de les transporter par gazoduc sur 320 kilomètres de distance.

Retard à l'allumage

Cette décision d'investissement était attendue initialement en 2020 mais le projet a été retardé par la crise sanitaire, ainsi que par . Arrivé à la tête du gouvernement en mai 2019, l'ancien ministre des Finances, James Marape, avait cherché à obtenir plus de retombées économiques avant de donner son feu vert en septembre.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui regorge de gaz, de pétrole, d'or et de cuivre, compte 40% de sa population en dessous du seuil de pauvreté. dont les résultats seront annoncés en août. Le projet, d'une capacité de 5,6 millions de tonnes par an, "permettra (...) de contribuer à la poursuite" du développement du pays et "est bien positionné pour contribuer à la croissance du marché mondial du GNL", a déclaré Julien Pouget, Directeur Exploration-Production et Renouvelables de TotalEnergies pour l'Asie-Pacifique.

Le groupe vise notamment "les clients situés en Asie qui cherchent à remplacer le charbon par du gaz" dans le cadre de sa stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le projet doit intégrer un dispositif de captage et stockage du carbone natif des champs, qui sera réinjecté dans les réservoirs, est-il précisé. Il devrait également permettre à Total de compenser , suspendu par une attaque djihadiste en 2021. En[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles