La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 821,34
    -162,48 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

TotalEnergies engrange 6,6 milliards de dollars de bénéfices au T3, en hausse de 43%

PASCAL ROSSIGNOL

L'énergéticien français a également annoncé une nouvelle provision de 3,1 milliards d'euros pour faire face à ses difficultés en Russie.

Une nouvelle pièce dans la machine du débat sur les superprofits. TotalEnergies a annoncé ce jeudi 27 octobre un bénéfice net de 6,6 milliards de dollars au 3e trimestre, en hausse de 43% par rapport à celui du 3e trimestre 2021 grâce notamment aux résultats records des activités de gaz et de GNL, dont les prix se sont envolés.

"Dans un contexte marqué par un prix du Brent à 100 dollars le baril en moyenne et des prix du gaz exacerbés par l'agression militaire de l'Ukraine par la Russie, TotalEnergies a su tirer parti de son modèle intégré, notamment dans le gaz naturel liquéfié (GNL), pour générer des résultats en ligne avec les trimestres précédents", a indiqué le PDG du groupe Patrick Pouyanné dans un communiqué. Le groupe a déjà engrangé en neuf mois 17,3 milliards de dollars de bénéfices, plus que sur la totalité de l'année dernière (16 milliards).

Interrogé sur ces résultats sur le plateau BFM Business, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire s'est réjoui de la "réussite des entreprises françaises". Des gains qui permettent "de payer une remise sur le carburant" et "d'augmenter les salaires" a-t-il précisé.

Des annonces très attendues

Ces annonces étaient particulièrement attendues, compte tenu des trois dernières semaines de blocage dans plusieurs dépôts et raffineries de TotalEnergies, en dépit de la signature d'un accord majoritaire sur les salaires entre la direction du groupe pétrolier, la CFDT et la CFE-CGC la semaine dernière. La CGT réclame 10% d’augmentation de salaires pour compenser l’inflation et profiter des résultats exceptionnels engrangés dernièrement par le groupe. D’après Challenges, le résultat net ajusté, hors éléments non récurr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi