La bourse est fermée

Total, le géant du pétrole génère beaucoup de cash : le conseil Bourse du jour

HSBC reste à l'achat sur l’action Total (code mnémonique FP - code ISIN FR0000120271), avec un objectif de cours relevé de 53,30 à 57 euros, un objectif de cours similaire à celui de Jefferies. Le potentiel d’appréciation théorique ressort ainsi à près de 15%, sur cette base, à l’heure où nous écrivons ces lignes. Moins optimiste, Morgan Stanley avait relevé début novembre son objectif de cours sur Total de 49 à 51 euros tout en réitérant son opinion Pondérer en ligne.

Lors de la publication des derniers résultats trimestriels, les analystes de Jefferies avaient souligné les bons chiffres (ils étaient ressortis supérieurs aux attentes) ainsi que l'importance de la génération de trésorerie et l'accélération des rachats d'actions, venue compléter le relèvement du dividende annoncé en septembre. “'La valorisation est attrayante et nous sommes d'avis que la progression du cash flow sous-tend des retours progressifs aux actionnaires”, indiquait la note.

>> A lire aussi - Total fait une découverte de pétrole d'envergure au large du Surinam

Les prix du pétrole très volatils

Les cours de l’or noir ont connu une volatilité extraordinaire, sur la semaine écoulée, suite à des tirs de missiles iraniens sur des bases irakiennes abritant des soldats américains. Après avoir inscrit un nouveau sommet, à ses niveaux de mai dernier, le pétrole a vite rechuté, les tensions entre les Etats-Unis et l'Iran semblant "s'être dissipées aussi vite qu'elles se sont enflammées", a estimé Craig Erlam, analyste chez Oanda.

>> À lire aussi - L'Iran dévoile de nouveaux drones tueurs de tanks

"Sauf nouvelle escalade au Moyen-Orient, les prix du pétrole pourraient se stabiliser autour de leurs niveaux (actuels) à court-terme, aidés par les perspectives de croissance au niveau mondial, l'accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine et les efforts des pays membres de l'Opep+ d'équilibrer" le marché en contenant l'offre, selon Oanda.

>> A lire aussi - L'armée iranienne peut-elle vraiment menacer les États-Unis

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : cette loi qui va peut-être (enfin) pacifier les relations entre propriétaires et locataires
AirPods Pro : les écouteurs Apple enfin en promotion
Jura : l'association ne dénonce pas son salarié flashé, elle reçoit une amende
Plan de départs massif pour Danske Bank, plombée par le scandale de blanchiment
Quel est l'impact des syndicats dans la contestation sociale actuelle ?