Marchés français ouverture 8 h 24 min
  • Dow Jones

    34 548,53
    +318,19 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 632,84
    +50,42 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    29 331,37
    +518,77 (+1,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,2064
    +0,0055 (+0,46 %)
     
  • HANG SENG

    28 637,46
    +219,46 (+0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    46 699,07
    -1 316,86 (-2,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 468,60
    -2,81 (-0,19 %)
     
  • S&P 500

    4 201,62
    +34,03 (+0,82 %)
     

Total à Polytechnique: cette plainte contre Pouyanné qui écorche à nouveau l'image du géant pétrolier

·2 min de lecture

Trois associations opposées à l'implantation d'un bâtiment de Total sur le campus de Polytechnique portent plainte contre Patrick Pouyanné qui siège au conseil d'administration de l’école d'ingénieurs. Elles accusent le PDG de conflit d'intérêts.

n’avait pas besoin de ça. Empêtré par , le géant du pétrole se retrouve à nouveau au cœur d’une polémique. Elle vise cette fois le tout puissant PDG et concerne l'implantation d'un bâtiment de Total sur le campus de l' à Saclay (Essonne). Greenpeace France, Anticor et l’association la Sphinx qui regroupe plusieurs dizaines d’anciens élèves de l’X, ont annoncé ce jeudi matin avoir porté plainte auprès du parquet de Paris contre le patron de Total qui siège au conseil de l’école. Opposées au projet de centre de recherche, les trois associations reprochent à Patrick Pouyanné un possible conflit d'intérêts. "Les éléments recueillis donnent à penser qu’il aurait profité de sa fonction de membre du conseil d’administration de Polytechnique en intervenant, au nom de Total, dans le processus décisionnel", indique le communiqué des trois groupes. "La plainte devra permettre de faire la lumière sur un possible détournement des intérêts d’une institution publique pour des intérêts privés, ceux de Patrick Pouyanné et de Total", commente Matthieu Lequesne, porte-parole de la Sphinx.

L'histoire commence en juin 2018 lorsque le conseil d’administration de Polytechnique donne un accord de principe pour un projet d’implantation d’un centre de recherche et d’innovation de Total au sein du campus de l’Ecole. Trois mois plus tard, Patrick Pouyanné, ancien élève de l’X est nommé à son conseil. La grogne monte alors sur le campus. L'implantation du bâtiment du pétrolier d'une surface de 10.000 m2 et devant accueillir 400 personnes est contestée par une partie des élèves et des professeurs. "Main basse sur Polytechnique", peut-on lire l’an dernier sur une banderole. Fin 2019, des petits malins détournent la célèbre devise de l’école -"Pour la patrie, les sciences et la gloire" en "Pour la patrie, l'essence et l'or noir"…

Version contre version

Concernant Patrick Pouyanné, les trois associations notent qu’aucune procédure parmi celles pouvant être prévues dans les établissements publics [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi