La bourse ferme dans 4 h 56 min
  • CAC 40

    6 738,78
    +62,88 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 123,57
    +6,95 (+0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1892
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 808,30
    -9,80 (-0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    32 465,29
    -1 215,79 (-3,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    937,24
    -23,66 (-2,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,59
    +0,33 (+0,46 %)
     
  • DAX

    15 593,30
    +24,57 (+0,16 %)
     
  • FTSE 100

    7 110,97
    +29,25 (+0,41 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 194,82
    -40,98 (-0,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,3923
    +0,0040 (+0,29 %)
     

Toshiba évince son président: les dirigeants passent, les magouilles restent

·2 min de lecture

Toshiba évince son président Osamu Nagayama. Le scandale qui l'a fait tomber n'est ni nouveau, ni étonnant, et peut-être pas le dernier.

Osamu Nagayama avait été choisi comme président de Toshiba en 2020 pour tourner la page après que le conglomérat eut souffert de scandales à répétition de comptes maquillés. Ce vendredi 25 juin, lors de l’assemblée générale du groupe, , le faisant payer pour une nouvelle affaire de calamiteuse gouvernance. Un événement rarissime: personne ne perd son poste de directeur général d’une grande entreprise au . En 2020 le taux de satisfaction le plus bas du Topix-500, l’indice boursier regroupant les sociétés de référence, avait atteint… 60%. Toshiba entre dans une nouvelle phase de turbulences. En espérant que ce choc, d’une violence inédite dans le capitalisme japonais, remette enfin le groupe dans le droit chemin, voire serve d’exemple aux autres directions cacochymes qui y végètent.

Ce dernier épisode du "feuilleton" Toshiba démarre il y a un an. Le directeur général de l’époque, , est alors vertement critiqué par des fonds activistes étrangers et risque de perdre son poste. Lors de l’assemblée générale des actionnaires de Toshiba, l’intéressé parvient à conserver sa tête, mais au terme d’un vote visiblement entaché d’irrégularités et de pressions. Soupçonneux, les actionnaires les plus vocaux obtiennent ultérieurement de la direction la mise en place d’un comité d’experts indépendants aux vastes pouvoirs d’investigation.

Passage à tabac financier

Le 10 juin, ces derniers rendent un rapport rédigé au vitriol, mettant à jour les manœuvres de la direction de Toshiba pour se protéger de l’activisme des étrangers. Par tous les moyens. Dans un e-mail expurgé par les experts, un cadre dirigeant s’exprime ainsi envers ces actionnaires indélicats: "On va demander au ministère de l’Industrie de les taper pendant un moment". Ledit ministère, obligeant, dépêche des missi dominici pour repousser l’assaut auprès d’actionnaires plus coulants, usant la persuasion et l’intimidation. Même le premier Ministre actuel fait une apparition en guest star du rapport: Yoshihide Suga, à l’ép[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles