La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 226,34
    -3,88 (-0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Comment Top Gun a redonné sa voix à Val Kilmer

Le film Top Gun de 1986 a servi de tremplin pour la carrière d’acteur de Val Kilmer. Celui-ci jouait le pilote Tom « Iceman » Kazansky, principal rival puis ami de Pete « Maverick » Mitchell, interprété par Tom Cruise. Le nouvel opus Top Gun : Maverick, qui sort en avant-première le 24 mai 2022, réunit de nouveau les deux acteurs, 36 ans plus tard.

Toutefois, Val Kilmer a été diagnostiqué d’un cancer de la gorge en 2014. Il a subi deux trachéotomies, altérant sa voix au point où les gens peinent à le comprendre. Pour son apparition dans Top Gun : Maverick, il a donc fallu trouver une solution. C’est Sonantic, une entreprise spécialisée dans les voix générées par l’intelligence artificielle, qui a eu la tâche de rendre sa voix à l’acteur.

Une démonstration de la voix de Val Kilmer, recréée par l’IA de Sonantic. Activez la traduction automatique des sous-titres. © Sonantic

De nouveaux algorithmes spécialement conçus pour Val Kilmer

Habituellement, Sonantic reconstitue la voix d’une personne en lui faisant lire une série de textes, choisis spécifiquement et toujours identiques. Dans le cas présent, la firme n’avait que des clips de qualité variable, et qui ne correspondent qu’à un dixième des données qu’ils utilisent normalement. Elle a d’abord nettoyé les échantillons et retiré tous les bruits de fond, puis généré les transcriptions. Toutefois, les algorithmes existants n’ont pas donné le résultat souhaité.

Sonantic a finalement développé de nouveaux algorithmes et créé plus de 40 modèles de voix différents, avant de sélectionner le meilleur. Toute une série de paramètres permettent un réglage fin de la voix ainsi générée, comme le débit et la tonalité. Si cette technologie pourrait être très utile pour Hollywood, pour garder les mêmes acteurs dans des rôles lorsque ceux-ci sont décédés ou ne peuvent plus jouer, elle risque aussi de servir aux deepfakes

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles