Marchés français ouverture 3 h 27 min

Tony Estanguet veut s'appuyer sur les PME pour "marquer l'histoire" avec les JO de Paris en 2024

1 / 2

Tony Estanguet veut s'appuyer sur les PME pour "marquer l'histoire" avec les JO de Paris en 2024

Un quart des marchés liés aux prochains Jeux Olympiques de Paris en 2024 sera réservé aux TPE et aux PME. C'est la volonté affichée par Tony Estanguet, président du comité d'organisation. Les appels d'offres ne seront donc pas réservés aux seules multinationales.

"Vous savez, les Jeux Olympiques et Paralympiques, c'est à peu près toujours le même constat. Ca fait rêver mais les gens se disent, c'est pas pour moi, je n'ai aucune chance", explique l'ancien champion olympique de canoë sur le plateau de Good Morning Business ce vendredi.

"On est en train de faire une tournée nationale pour aller à la rencontre de toutes ces entreprises, pour leur dire voilà comment ça va se passer, voilà dans quels secteurs d'activité on va lancer des marchés: la construction, l'hôtellerie, l'événementiel, les transports, la sécurité... On a beaucoup de marchés qui vont être ouverts. 150.000 emplois directs vont être créés pour l'organisation de ces Jeux donc c'est une belle économie qui va permettre à la France d'en profiter. Donc c'est une belle opportunité et l'objectif encore une fois c'est d'aller à la rencontre des TPE, des PME, de l'économie sociale et solidaire", explique Tony Estanguet.

"On veut casser les codes"

Concrètement, 25% des contrats seront alloués à ces entreprises, soit une valeur globale de 2,5 milliards d'euros. "On croit aussi en matière de performance. Ce n'est pas que pour la communication ou pour l'image. Moi je crois...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi