La bourse est fermée

Tomi Ungerer était "un esprit facétieux, créatif, généreux" avec des "petits yeux qui brillent en permanence"

franceinfo
Le premier adjoint au maire de Strasbourg chargé de la culture se souvient d'un homme qui "aimait la vie".

Le dessinateur alsacien Tomi Ungerer, disparu le 9 février à l'âge de 87 ans, était "un esprit facétieux, créatif, généreux" avec des "petits yeux qui brillent en permanence", selon le premier adjoint au maire de Strasbourg chargé de la culture. Alain Fontanel a rendu hommage sur franceinfo à l'illustrateur, auteur notamment des Trois brigands et de Jean de la Lune.

>> Lire aussi : "Même dans ma vie, je suis provocateur", confiait Tomi Ungerer à franceinfo en 2012

franceinfo : Vous qui connaissiez bien Tomi Ungerer, qui était-il ?

Alain Fontanel : C'est un esprit incroyable. Il ne s'arrête jamais. C'est un esprit facétieux. Il a ses petits yeux qui brillent en permanence, il vous regarde et il pense déjà soit à la blague qu'il va formuler soit à une nouvelle histoire qu'il va raconter. Il a souvent son petit carnet et il prend des notes. Nous étions, mi-octobre, à l'Élysée pour la remise de la Légion d'honneur par le président de la République, il avait une canne à laquelle il avait accroché une sonnerie de vélo. Pendant la cérémonie, alors que tout le monde attend le président de la République, tout d'un coup il fait sonner sa sonnerie, tout le monde se met au garde-à-vous croyant que c'est le protocole qui lance l'arrivée (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi