La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    28 973,74
    -1 892,27 (-6,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Tom Treanor d'AVI répond à la lettre de Symphony à propos de la campagne publique récemment lancée

·3 min de lecture

Le 29 avril 2021, Asset Value Investors (AVI) a lancé une campagne publique demandant aux actionnaires d’appuyer la suppression et le remplacement du Conseil d'administration de Symphony International Holdings ("SIHL").

AVI prend acte de la réponse d'Anil Thadani, président et fondateur du véhicule de placement, publiée le 6 mai 2021 :

Réponse de Symphony International Holdings Limited ("Symphony" ou "SIHL") à l’égard d’Asset Value Investors Limited

Fait révélateur, c'est M. Thadani qui répond, alors que l’essentiel de nos griefs rendus publics la semaine dernière repose sur l'apparente complicité des administrateurs indépendants dans la manière dont l’entreprise semble être gérée.

Pourquoi le président « indépendant », Georges Gagnebin, reste-t-il silencieux ?

Pourquoi les actionnaires sont-ils invités à contacter M. Thadani pour lui faire part de leurs préoccupations ?

Nous constatons, une fois de plus, que M. Thadani protège apparemment les administrateurs « indépendants » des actionnaires.

La dernière lettre de notre avocat des BVI au Conseil datée du 28 juillet 2020 indiquait clairement que l'une de nos prochaines étapes serait une campagne publique.

Néanmoins, M. Thadani ne répond à aucune de nos allégations concrètes et substantielles.

Dans notre correspondance avec le Conseil, nous avons proposé de nouvelles approches, qui incluent la modification de la politique d’investissement pour se concentrer sur la valorisation des investissements existants et rembourser une partie du capital aux actionnaires. Cela ne correspondrait pas à une vente éclair, et se concentrer sur la réalisation d'investissements n'est qu'une option possible qui ne serait adoptée dans le cadre d’un nouveau Conseil que si elle était approuvée par une majorité d'actionnaires.

Nous prenons note de l’observation de M. Thadani selon laquelle l’entreprise « n’a qu’un contrôle limité… sur le cours de l’action déterminé par le marché ». Cependant, nous tenons à souligner une fois de plus, que les décotes peuvent se développer fortement sur des périodes courtes, mais il n’est tout simplement pas crédible ou acceptable de tenir « le marché » pour responsable des décotes persistantes et excessives de SIHL.

Quant à l’affirmation absurde selon laquelle notre campagne publicitaire « supprimerait de la valeur pour les actionnaires », le bilan de performance de l’entreprise et une décote par rapport à l’ANR d’environ 50 % semblent exactement refléter ce qui a été effectué au cours des 14 dernières années.

Dès que nous avons rendu nos préoccupations publiques, nous avons été submergés par les messages de soutien de la part d’actionnaires qui souffrent depuis longtemps et qui partagent nos préoccupations quant à la gestion de l’entreprise depuis déjà un certain temps. Nous sommes de plus en plus certains que nous pourrons entamer les prochaines étapes et convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire afin de demander la révocation de l'actuel Conseil et la nomination de nouveaux membres.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210511005960/fr/

Contacts

Tom Treanor, directeur général, Asset Value Investors
tom.treanor@assetvalueinvestors.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles