Marchés français ouverture 2 h 53 min
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 565,60
    -215,42 (-0,78 %)
     
  • EUR/USD

    1,1879
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    26 008,87
    -226,93 (-0,86 %)
     
  • BTC-EUR

    32 514,67
    -1 200,19 (-3,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    940,90
    -20,00 (-2,08 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     

Tollé dans les Pyrénées-Orientales où le chef LR n'exclut pas une alliance avec le RN

·1 min de lecture
Jean Sol au Sénat. (Photo: Paul Mangin pour l'Indépendant)
Jean Sol au Sénat. (Photo: Paul Mangin pour l'Indépendant)

ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES - Alerte sur une possible rupture de barrage. Lors d’un débat organisé par France Bleu Roussillon le jeudi 27 mai, le chef de file Les Républicains (LR) aux élections départementales dans les Pyrénées-Orientales, Jean Sol, n’a pas écarté la possibilité d’une alliance avec le Rassemblement national (RN) après le second tour organisé ce dimanche 27 juin.

Le sénateur s’est dit ouvert à la possibilité qu’un cadre du RN occupe une vice-présidence au sein du Conseil départemental en cas de victoire. “La démocratie fait qu’à un moment donné, il faut être capables de travailler avec toutes les bonnes volontés, autour d’un projet, au service de notre département, sans exception, ni sectarisme”, a déclaré l’intéressé, interrogé sur une éventuelle alliance avec le RN.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

“Cela pourrait se faire, dans l’apaisement, sur la base d’une représentativité des différentes sensibilités et sur la mutualisation des compétences. (...) Il est possible de travailler avec toutes les bonnes volontés. En ce qui me concerne (la porte) est ouverte”, a-t-il ajouté.

Le PS et EELV indignés

Cette déclaration a provoqué la colère d’une partie de la gauche, notamment celle du patron du PS, Olivier Faure, qui a appelé le Premier ministre Jean Castex -ancien maire de Prades dans le département, leader départemental UMP-UDI en 2015 et soutien de Jean Sol-, ainsi que le président des Républicains, Christian Jacob, a lui retirer son investiture pour faire barrage au RN.

“Je suis venu ce matin interpeller Christian Jacob et J...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles