La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 247,06
    -191,20 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 304,07
    -220,48 (-1,91 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0541
    -0,0046 (-0,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 612,50
    -179,17 (-0,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    449,72
    -0,34 (-0,08 %)
     
  • S&P 500

    3 859,99
    -40,12 (-1,03 %)
     

Tokyo, Bruxelles, Washington: l'empire du Milieu vu de trois capitales

Masatoshi Okauchi/Shutterstock/SPA

Ferme confrontation, alliance assumée ou résistance passive: à l'international, chacun cherche sa voie face à Pékin.

TOKYO

Entre tensions politiques et opportunités économiques

L'année 2022 marque le cinquantenaire de la normalisation des relations entreet le Japon. Or jamais les rapports entre les deux voisins n'ont été si exécrables. lui-même ne s'est rendu qu'une fois au Japon, à l'occasion du G 20 d'Osaka en 2019. L'Archipel est en première ligne contre la volonté de Xi de s'assurer un accès à la mer. Il craint qu'il n'envahisse un jour Taïwan et s'en serve comme marchepied vers Okinawa. Ainsi Tokyo ne cesse-t-il de claironner son soutien envers l'île "renégate". "Une situation d'urgence pour Taïwan signifierait une situation d'urgence pour le Japon", a martelé l'ancien Premier ministre , lors d'une conférence en décembre. "La prise de Taïwan suffit à Xi Jinping pour accéder à la mer. Il n'a pas besoin de déclencher une guerre avec le Japon", tranche un stratège militaire étranger en poste à Tokyo.

La situation s'est encore tendue depuis , que la Chine ne condamne pas. C'est lors de sa visite officielle à Tokyo que Joe Biden a affirmé, le 23 mai, que l'Amérique défendra militairement Taïwan contre une agression chinoise. Deux jours plus tard, des bombardiers chinois et russes ont mené des exercices aériens communs en mer de Chine orientale, frôlant les eaux japonaises.

Sur le plan économique, le Japon peine à avoir une relation stable avec la Chine, son premier partenaire commercial. Ils ferraillent par institutions interposées: L'Asian Infrastructure Investment Bank, banque de développement inaugurée par Xi Jinping en 2014, contre l'Asian Development Bank nippo-américaine; l'association régionale CPTPP, menée par le Japon, contre le RCEP à la main de la Chine.

"Pour les entreprises japonaises, le marché chinois est de plus en plus important", observait l'économiste Fukunari Kimura, de l'université Keio, dans une conférence récente. Il décrit trois réactions du Japon pour se prémunir contre le "risque chinois": la mise en place de mécanismes de "sécurité économique" par l'Eta[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles