La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 015,10
    -124,15 (-1,74 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,62
    -76,52 (-1,82 %)
     
  • Dow Jones

    32 237,53
    +132,28 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,0764
    -0,0072 (-0,67 %)
     
  • Gold future

    1 981,00
    -14,90 (-0,75 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 634,07
    -571,93 (-2,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    597,33
    -21,06 (-3,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    69,20
    -0,76 (-1,09 %)
     
  • DAX

    14 957,23
    -253,16 (-1,66 %)
     
  • FTSE 100

    7 405,45
    -94,15 (-1,26 %)
     
  • Nasdaq

    11 823,96
    +36,56 (+0,31 %)
     
  • S&P 500

    3 970,99
    +22,27 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    27 385,25
    -34,36 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    19 915,68
    -133,96 (-0,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2230
    -0,0058 (-0,47 %)
     

TNT: M6 et TF1 ont gagné une bataille, mais pas la guerre

True Images/Alamy/Hémis.fr

Le toujours ferrailleur Nicolas de Tavernost a gagné sa bataille. Xavier Niel, son challenger pour une fréquence TNT a été écarté par l’Autorité de l’audiovisuel. Le PAF reste inchangé avec M6 et TF1. Le big bang télévisuelle tricolore ce n’est pas pour demain.

Le tirage au sort a parfois du bon. Auditionné en dernier devant l’Arcom, le 15 février, pour le renouvellement de son antenne TNT, Nicolas de Tavernost a eu le loisir d’ajuster son discours aux attaques matinales de son adversaire Xavier Niel, en lice pour lui piquer sa fréquence. Sans surprise, le président de M6 - jamais aussi performant que dans l’adversité - ne s’en est pas privé. Et sans surprise, il a remporté la partie. Une bonne nouvelle pour celui qui doit déjà digérer et gérer l’abandon de la fusion avec TF1.

L’Arcom a donc choisi le statu quo. Mercredi 22 février dans la soirée, l’Autorité de l’audiovisuel a fait savoir que seules M6 et TF1, qui n’avait aucun concurrent, restaient tous deux en lice pour le renouvellement de leur fréquence. Un nouveau marathon démarre : les deux chaines historiques ont maintenant quelques semaines pour négocier leurs conventions définitives, dans l’optique du démarrage de leur fréquence le 5 mai, d’une durée de dix ans. Tout sera passé au peigne fin, au regard des promesses de campagne, notamment les engagements auprès de la production indépendante, tant du côté de la fiction que de la musique. Sans présager de grand changement puisque la loi interdit de modifier de manière substantielle les projets initiaux. "Après, tout dépend où l'on place le curseur du "substantiel"...", pointe un acteur.

Fin de la partie pour Niel. Pour l’instant.

Dès l’annonce, Niel, le vaincu, a réagi et ironisé sur Twitter, écrivant "La fréquence de M6" au-dessus d’une photo montrant un ado en larmes, implorant "Comment te récupérer putain, JAMAIS je pourrai la récupérer". Il envisagerait un recours devant le conseil d’Etat.

Adieu ses rêves de bâtir une offre télévisuelle alternative, pour "faire passer les gens avant l’argent", avec un "modèle différent, et des investissements importants" dans la création et la production indépendante, la musique, et l’information. Pour préserver sa chaine du court-termisme financier, il s’était même engagé à in[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi