La bourse est fermée

Les titres-restaurant dans le collimateur de l'Autorité de la concurrence

Après près de trois ans d’enquêtes sur les quatre émetteurs historiques de titres-restaurant (Edenred, Sodexo, Up-Chèque Déjeuner et Natixis Intertitres), l’Autorité de la concurrence s’apprêterait à annoncer une condamnation de ces acteurs. Il leur est reproché d'avoir partagé illégalement des informations sensibles et d'avoir signé un accord de non-agression entre elles dans le domaine de l’innovation et notamment la dématérialisation de ces titres de paiement encore émis majoritairement sous forme de tickets en papier. Ces entreprises déjà condamnées en 1981 et 2001, pourraient être considérées comme récidivistes et écoper d’amendes très lourdes, jusqu’à 10% de leurs chiffres d’affaires.

Déjà dans sa décision du 6 octobre 2016 "relative à des pratiques mises en oeuvre dans le secteur des titres-restaurant", le gendarme de la concurrence avait statué ainsi : "Il y a lieu de poursuivre l’instruction au fond". Les sanctions qui devraient être prochainement annoncées sont d'autant plus redoutées que plusieurs des sociétés mises en cause sont côtées en Bourse.

Contacté par Challenges le 9 octobre, l'Autorité de la concurrence n'a pas souhaité commenter.

Retrouvez cet article sur challenges.fr