La bourse est fermée
  • Dow Jones

    26 519,95
    -943,24 (-3,43 %)
     
  • Nasdaq

    11 004,87
    -426,48 (-3,73 %)
     
  • Nikkei 225

    23 418,51
    -67,29 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,1756
    -0,0033 (-0,28 %)
     
  • HANG SENG

    24 708,80
    -78,39 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    11 253,90
    +49,54 (+0,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    261,22
    -11,47 (-4,20 %)
     
  • S&P 500

    3 271,03
    -119,65 (-3,53 %)
     

Titomic fournira ses prototypes dans le cadre d'un programme de recherche avec Lockheed Martin et le RMIT

·3 min de lecture
  • Titomic assurera la fabrication additive de structures satellitaires en métaux à haute performance grâce à la technologie TKF

  • Lockheed Martin validera ensuite les pièces satellitaires TKF du RMIT et de Titomic

  • Le rythme élevé de fabrication de la technologie TKF pour des métaux hautement performants fera passer les délais de quelques mois à quelques heures

  • Le marché mondial des "petits satellites" devrait atteindre les 18,3 milliards USD à l'horizon 2026, avec un TCAC de 20,28%1

Basé Melbourne, le spécialiste de la fabrication additive industrielle Titomic Limited vient de signer un accord commercial de R&D avec l'Université RMIT ("RMIT") qui sera exécuté pour le compte de Lockheed Martin – un chef de file du secteur aérospatial et de la défense. L'étude évaluera les capacités de Titomic Kinetic Fusion® (TKF) à créer des parties structurelles de satellite fabriquées avec un métal à haute performance. La participation de Titomic dans ce projet de recherche conjointe portera sur l'analyse de diverses capacités des méthodes de fabrication traditionnelle et additive en rapport avec le blindage contre dans les rayonnements dans les satellites.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20201004005045/fr/

Titomic Kinetic Fusion® will be used to additively manufacture satellite components. (Photo: Business Wire)

Dans le cadre de cet accord de recherche, Titomic fabriquera des prototypes en métal à haute performance pour les pièces de satellite en s'appuyant sur son procédé de fabrication additive industriel, Titomic Kinetic Fusion®. Ce projet de recherche pourrait également déboucher sur des opportunités commerciales pour Titomic dans le secteur spatial et de la défense une fois les pièces de démonstration de fabrication additive validées. La taille du marché des petits composants satellitaires (cubes) pour applications commerciales et gouvernementales dans les domaines généralistes des télécommunications, de la diffusion et des transferts de données devrait passer de 4,18 milliards USD en 2018 à 18,30 milliards USD d'ici 2026, avec un TCAC de 20,28%1.

Jeff Lang, directeur général de Titomic, déclare:

"Titomic est ravi de prendre part à cette initiative conjointe de recherche avec le RMIT et au côté du chef de file mondial de la défense et de l'aérospatial, Lockheed Martin, afin de fournir un avantage significatif à toutes les parties prenantes. Tout en démontrant les capacités uniques de Titomic Kinetic Fusion® pour la fabrication additive de structures satellitaires utilisant des métaux à haute performance et des superalliages, nous mettons également en place un rythme de production exponentiellement plus rapide afin de faire passer les délais pour l'industrie spatiale de quelques mois à quelques heures en comparaison avec les procédés traditionnels."

Milan Brandt, professeur à l'Université RMIT, déclare:

"Le Centre RMIT de fabrication additive a le plaisir de travailler au côté de son partenaire de longue date Lockheed Martin et de Titomic pour promouvoir l'excellence dans les méthodes de fabrication avancée en matière de protection des satellites contre les rayonnements spatiaux. L'association entre la fabrication additive et des matériaux à densité élevée pour cette application offre de nouvelles opportunités, non seulement en termes de résistance accrue aux rayonnements, mais aussi de réduction significative des délais pour la fabrication de nouveaux satellites."

Rendez-vous sur https://titomic.com/

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20201004005045/fr/

Contacts

Peter Vaughan. T: +03 9558 8822.